120 églises chantent « Notre Espérance » pour célébrer Pâques

Après « La Bénédiction France » sortie en 2020, et le chant de Noël « Ecoutez le chant des Anges », l’équipe à l’origine de ce projet a souhaité renouveler l’expérience, cette fois-ci pour célébrer Pâques avec le chant « Notre Espérance ». 

Pâques est sans doute la fête chrétienne la plus importante du calendrier, c’est la célébration de la victoire de la vie sur la mort, la mort et la résurrection du Christ. C’est sur cet événement fondamental qu’est basée notre espérance chrétienne. Après avoir comptabilisé plus de 800 000 vues sur YouTube avec « La Bénédiction France » ainsi que le chant de Noël, « Ecoutez le chant des anges », l’équipe à l’initiative de ce projet a voulu organiser un troisième chant au titre évocateur : « Notre Espérance », pour célébrer la résurrection du Christ.

L’unité dépasse les frontières

Cet ambitieux projet a rassemblé 120 églises francophones de France et du mode entier et 170 chanteurs chrétiens issus de plus de 12 pays représentés, de l’Algérie, au Sénégal en passant par le Liban, la Palestine, la Suisse, le Royaume-Uni, la Guinée, l’île Maurice… pour mettre à l’honneur une nouvelle dimension d’unité qui dépasse les frontières de l’hexagone. Comme dans les deux chants précédents, une belle émotion se dégage de cet ensemble de chanteurs, uni par la même foi, par la même espérance qui déclare en choeur « En son nom, nous sommes sauvés ».

En bonus, à la fin du clip, Olivier Giroud, membre de l’église anglicane French Connect à Saint Barnabas à Londres, Clément Lenglet qui est catholique et joueur au FC Barcelone et la joueuse professionnelle de handball, chrétienne évangélique, Astride N’Gouan proposent une lecture à trois voix du récit de la résurrection tiré de l’évangile de Luc.

Partager la Bonne Nouvelle

Pour Jean-Luc Sergent, pasteur anglican à Saint Barnabas et du French Connect à Londres qui est à l’origine de ce triptyque, ces chants sont avant tout une manière de « partager au plus grand nombre, croyants ou pas, cette Bonne Nouvelle ». Troisième chapitre d’un cycle « qui a épousé le rythme de la pandémie », il estime que cette crise « a interrogé la foi des chrétiens et ce que nous entendons par notre Espérance ».

Alors que ce chant de Pâques vient conclure une année exceptionnelle à plusieurs égards, Jean-Luc Sergent et son équipe préparent déjà de nouveaux projets. À suivre !

Camille Westphal Perrier

Crédit image : YouTube

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.