20 citations inspirantes de Dietrich Bonhoeffer

Dietrich Bonhoeffer était un théologien et pasteur qui a combattu le nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est célèbre pour avoir écrit plusieurs ouvrage notamment Le Prix de la grâce ou encore De la vie communautaire. 

Né en Allemagne en 1906, il devient pasteur à l’âge de 25 ans. La montée au pouvoir d’Hitler à peine deux ans plus tard marque un tournant dans sa carrière. Dietrich Bonhoeffer n’hésite pas à dénoncer les agissement du Führer. Frustré par la réticence des dirigeants de l’Église à s’opposer à l’antisémitisme d’Hitler, Bonhoeffer créé l’Église confessante aux côtés de Martin Niemoller et de Karl Barth. Finalement interdit d’enseigner publiquement et forcé à la clandestinité, il enseigne aux étudiants du séminaire de l’Église confessante pendant plusieurs années. En janvier 1943, il est arrêté. Avec l’aide des gardes qui le gardent prisonnier, il continue à enseigner et réussit à faire passer certains de ses textes, jusqu’à son transfert dans un camp de concentration. Condamné à mort, le pasteur a été pendu en avril 1945, un mois avant la capitulation de l’Allemagne.

Découvrez 20 citations inspirantes de Dietrich Bonhoeffer

« Dieu aime les êtres humains. Dieu aime le monde. Pas un être humain idéal, mais des êtres humains tels qu’ils sont; pas un monde idéal, mais le monde réel. Ce que nous trouvons répugnant dans leur opposition à Dieu, ce à quoi nous nous dérobons avec douleur et hostilité … c’est pour Dieu le fondement de l’amour insondable. »

« Le christianisme prêche la valeur infinie de ce qui est apparemment sans valeur et l’infinie inutilité de ce qui est valorisé. »

« Le premier service que l’on doit aux autres dans une communauté consiste à les écouter. Tout comme notre amour pour Dieu commence par l’écoute de la Parole de Dieu, le début de l’amour pour les autres est d’apprendre à les écouter. L’amour de Dieu pour nous est démontré par le fait que Dieu non seulement donne la Parole de Dieu, mais nous prête également l’oreille de Dieu. Nous faisons l’œuvre de Dieu pour nos frères et sœurs lorsque nous apprenons à les écouter. »

« Puissions-nous être capables de dire ‘non’ au péché et ‘oui’ au pécheur. »

« Juger les autres nous rend aveugles, tandis que l’amour éclaire. En jugeant les autres, nous nous aveuglons sur notre propre mal et sur la grâce à laquelle les autres ont tout aussi droit que nous. »

« Rien de ce que nous méprisons chez les autres hommes n’est intrinsèquement absent de nous-mêmes. Nous devons apprendre à considérer les gens moins à la lumière de ce qu’ils font ou ne font pas, et davantage à la lumière de ce qu’ils souffrent. »

« Nous devons être prêts à nous laisser interrompre par Dieu. »

« Dans un monde où le succès est la mesure et la justification de toutes choses, la figure de Celui qui a été condamné et crucifié reste étrangère et est au mieux l’objet de pitié … La figure du Crucifié invalide toute pensée qui prend le succès pour sa norme. »

« L’Église n’est l’Église que lorsqu’elle existe pour les autres… Ne pas dominer, mais aider et servir. Elle doit dire aux hommes quel que soit leur appel, ce que signifie vivre pour Christ, exister pour les autres. »

« Le test ultime d’une société morale est le genre de monde qu’elle laisse à ses enfants. »

« Cherchez Dieu, pas le bonheur – c’est la règle fondamentale de toute méditation. Si vous cherchez Dieu seul, vous gagnerez le bonheur: telle est sa promesse. »

« Il y a un sens dans chaque voyage qui est inconnu du voyageur. »

« Nous prions pour les grandes choses et oublions de rendre grâce pour les petits cadeaux ordinaires (et pourtant vraiment pas petits). Comment Dieu peut-il confier de grandes choses à quelqu’un qui ne recevra pas de lui les petites choses? « 

« La bénédiction de l’attente est perdue pour ceux qui ne peuvent pas attendre, et l’accomplissement de la promesse ne leur appartient jamais. Ils veulent des réponses rapides aux questions les plus profondes de la vie et manquent la valeur de ces temps d’attente anxieuse, cherchant avec des incertitudes patientes jusqu’à ce que les réponses viennent. Ils perdent le moment où les réponses sont révélées avec une clarté éblouissante. »

« Un acte d’obéissance vaut cent sermons. »

« La conscience d’une tradition spirituelle qui traverse les siècles donne un certain sentiment de sécurité face à toutes les difficultés passagères. »

« C’est par grâce, rien que par grâce, que nous sommes capables de vivre en communauté avec des frères chrétiens. »

« La communauté des saints n’est pas une communauté ‘idéale’ composée d’hommes et de femmes parfaits et sans péché, où il n’est pas nécessaire de se repentir davantage. Non, c’est une communauté qui prouve qu’elle est digne de l’évangile du pardon en proclamant constamment et sincèrement le pardon de Dieu. « 

« Le silence face au mal est lui-même mauvais: Dieu ne nous tiendra pas innocents. Ne pas parler, c’est parler. Ne pas agir, c’est agir. »

« Nous ne devons pas simplement panser les blessures des victimes sous les roues de l’injustice, nous devons enfoncer un rayon dans la roue elle-même. »

Emily Maust Wood 

Cet article est publié et traduit à partir de Crosswalk

Crédit image : Chris Lawrence Travel / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.