200 familles chrétiennes retournent dans la plaine de Ninive en Irak

Près de deux cents familles de chrétiens qui avaient fui Mossoul et la plaine de Ninive pendant 6 ans en raison de la violence de l’Etat Islamique sont sur le point de retourner chez elles. 

L’Agence Fidès rapporte que Najim al Jubouri, gouverneur de la province de Ninive a confirmé le 11 novembre que près de 90  familles chrétiennes retournent à Mossoul et reprendront possession de leurs habitations une fois que la sécurité des logements et les services urbains nécessaires auront été rétablis. Les autres familles, environ une centaine, devraient suivre d’ici quelques semaines.

Entre les mois de juin et août 2014, Mossoul et le territoire de Ninive ont été conquis par des milices djihadistes de l’État Islamique. Une situation qui a provoquée l’exode de centaines de milliers de chrétiens qui se sont réfugiés dans la région autonome du Kurdistan irakien ou dans des pays étrangers.

D’après ACI Prensa, l’Agence d’information catholique en Amérique latine, ceux qui ne réussissaient pas à fuir risquaient la mort s’ils n’acceptaient pas de se convertir à l’islam ou de payer une taxe de soumission.

L’Aide à l’Église en détresse indique que près de 15 000 chrétiens vivaient à Mossoul avant la prise de pouvoir islamiste à la mi-2014 et, qu’ils étaient au nombre de 35 000 avant la chute du président irakien Saddam Hussein en 2003.

Après trois ans de combats impliquant l’armée irakienne, les forces kurdes et la coalition internationale dirigée par les États-Unis, Mossoul a été déclarée libre du contrôle de l’Etat islamique le 9 juillet 2017. En septembre 2017, les autorités locales avaient déjà annoncé le retour de 1 400 familles chrétiennes dans la plaine de Ninive.

Le père Amanuel Adel Kloo, prêtre revenu à Mossoul en 2017 avait déclaré à l’AED en 2019 que les chrétiens tardaient à revenir car ils avaient « peur » des violences subies par le passé ajoutant que « lorsque l’église et les autres bâtiments seront ouverts, les gens se sentiront en sécurité … et beaucoup de gens reviendront ».

Des actions de réhabilitation des lieux chrétiens ont en effet débuté avec par exemple, les travaux de restauration de l’église Notre-Dame de l’Heure, aussi appelée Al-Saa’a, un des lieux les plus emblématiques de la communauté chrétienne de Mossoul entamés par l’Unesco depuis le mois d’avril 2020.

Si pour l’Agence Fidès le retour de ces deux cents familles est « un signal réconfortant », ils rappellent qu’en terme de pourcentages le nombre de chrétiens de retour dans le nord de l’Irak reste faible.

C.P

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.