25 missionnaires salésiens sont pris au piège dans le conflit du Tigré au nord de l’Ethiopie

Alors que les combats se poursuivent dans la région du Tigré au nord de l’Éthiopie, l’ordre salésien n’a eu aucun contact avec 25 prêtres qui travaillent dans la région. 

Au moins 25 missionnaires salésiens sont bloqués sans communications dans la région du Tigré, au nord de l’Ethiopie, zone marquée par des affrontements entre militaires éthiopiens et miliciens du Front de libération populaire du Tigré.

La congrégation des salésiens, dont le nom évoque Saint-François de Sales, est présente sur les cinq continents et a pour vocation de donner une éducation à la jeunesse. Les 25 salésiens dont la congrégation est actuellement sans nouvelles, exercent des activités autour de l’évangélisation et de l’éducation au sein de quatre communautés de la région.

Les combats dans cette région de l’Éthiopie ont commencé le 4 novembre dernier lorsque le Premier ministre Abiy Ahmed a lancé une action militaire contre le Front de libération du peuple du Tigré. D’après UCA News, des milliers de personnes sont mortes, des dizaines de milliers ont fui vers le Soudan voisin et des millions de migrants sont en situation d’urgence et ont besoin d’assistance.

L’Agence Fides rapporte les propos d’un salésien d’Addis-Abeba qui dénonce une « situation très tendue » et explique que toutes les communications avec la région du Tigré sont coupées.

« La situation est très tendue; tout peut arriver d’un moment à l’autre et nous n’aurons aucune information car tout a été coupé – internet et téléphone. »

D’après le prêtre, le dernier contact qu’ils ont eu avec  la seule communauté encore joignable, remonte à 10 jours.

« Le dernier contact que nous avons eu avec l’un d’eux remonte à 10 jours – avec les autres, cela n’a pas été possible – et ils ont dit que les biens essentiels comme l’électricité, le gaz et la nourriture commencent à se raréfier. »

Parmi ces 25 missionnaires, se trouve le prêtre Alfredo Roca âgé de 87 ans, qui a l’expérience de ce type de situation puisqu’il était déjà présent à l’époque de la « guerre contre le gouvernement communiste de Mengistu et au cours du conflit avec l’Érythrée » a ajouté le prêtre d’Addis-Abeba.

« Il est là depuis très longtemps, étant arrivé dans les années 1980. Il avait déjà été présent durant la guerre contre le gouvernement communiste de Mengistu et au cous du conflit avec l’Erythrée et malheureusement il a beaucoup d’expérience de ces situations. »

C.P

Crédit image : RudiErnst / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.