3.462 chrétiens tués au Nigéria en 2021

Selon un rapport publié dimanche 18 juillet par Intersociety, 3,462 chrétiens ont été tués en 2021 au Nigéria, des meurtres perpétrés par des membres de Boko Haram et par des éleveurs peuls radicalisés. 

La société internationale pour les libertés civiles et l’Etat de droit (Intersociety), vient de publier son dernier rapport, dimanche 18 juillet sur la persécution des chrétiens au Nigéria. Ce document révèle que 3,462 chrétiens ont été tués en 2021 par des militants peuls et des membres de Boko Haram, 3000 chrétiens ont été enlevés tandis que 300 églises et dix prêtres ont été attaqués.

« Le nombre d’églises menacées ou attaquées et fermées ou détruites ou incendiées depuis janvier 2021 est également estimé à environ 300 avec au moins dix prêtres ou pasteurs enlevés ou tués par les djihadistes. »

Au Nigéria, l’État de Taraba est le plus touché par les attaques des militants peuls et des djihadistes avec « au moins soixante-dix églises menacées ou attaquées et fermées ou brûlées ou détruites ».

Alors que les responsables de ces massacres anti-chrétiens continuent d’échapper à la justice, ils ne sont ni contrôlés ni suivis par le gouvernement nigérian conduisant à « l’impunité et à des atrocités répétées », affirme l’ONG. Les victimes et leurs familles sont également abandonnées par le gouvernement d’après le rapport :

« Le gouvernement nigérian a continué à faire l’objet de vives critiques et d’accusations sévères de complicité dans les meurtres et la supervision de ceux-ci. »

Les forces de l’ordre agissent avec « férocité  » contre les chrétiens et ils sont arrêtés pour de fausses accusations.

Dans le nord du Nigéria, les djihadistes opèrent librement et « enlèvent, tuent, pillent, détruisent, brûlent leurs maisons et lieux sacrés de culte » et convertissent de force les chrétiens captifs à la religion islamique.

Les peuls radicalisés et les djihadistes sont également responsables d’attaques contre les musulmans haoussas autochtones dans les Etats de Zamfara, Katsina, Sokoto et Kebbi considérés comme des « musulmans impurs » :

« Dans l’État de Kebbi, par exemple, les bandits peuls musulmans ciblent et tuent ou enlèvent à la fois des chrétiens et des musulmans; tenant à l’encontre de leurs concitoyens musulmans une croyance selon laquelle les ‘musulmans haoussas autochtones ne sont pas de purs musulmans’. »

Classé 9e dans l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2021 de l’ONG Portes Ouvertes, le Nigéria est le pays avec « le plus grand nombre de chrétiens assassinés pour leur foi ».

Sarah Bordin

Crédit image : Jordi C / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.