3 manières de mettre en pratique Michée 6:8 dans nos vies

Lorsque nous marchons humblement avec le Père et aimons la miséricorde sur le jugement, nous pouvons faire l’œuvre de la justice de Dieu.  

Pour ceux qui se demandent « ce qui est bien », voilà ce qu’ils ont besoin de voir de la part du peuple de Dieu. Pas une justice politique ou punitive mais une justice rédemptrice née de l’amour et de la miséricorde pour toutes les personnes créées à l’image de Dieu. Une justice qui appelle les gens à se réconcilier avec Dieu.

Avec ces choses à l’esprit, comment pouvons-nous avancer ? Voici trois manières de mettre en pratique Michée 6:8.

« On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; Et ce que l’Eternel demande de toi, C’est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu. »

Impliquez-vous personnellement
Nous devrions donner de l’argent aux églises et aux ministères qui font le bien et prêchent l’Évangile. Encore plus bibliquement, nous devrions choisir un exutoire à servir là où nous pourrons être les mains et les pieds de Jésus. Le cœur de notre rédemption est la réconciliation avec la relation, n’est-ce pas ? Cela demande d’être intentionnel et de sortir de sa zone de confort.

Non, nous ne pouvons pas être impliqués dans toutes les injustices ou répondre à tous les besoins. Priez Dieu et recherchez sa volonté, mais c’est souvent aussi simple que ce qui nous passionne et les opportunités qui s’offrent à nous. Commencez par là.
Le Bon Samaritain (l’exemple de Jésus de ce que signifiait aimer notre prochain) n’a pas fait appel à une agence ou à un ministère pour prendre soin de l’homme laissé pour mort. Il s’est impliqué personnellement, à ses frais (Luc 10: 25-37).
Il faudra un sacrifice de temps et d’argent, mais nous devons nous impliquer personnellement.

Soyez intentionnel pour commencer des relations avec ceux que vous servez
Toute l’humanité est faite à l’image de Dieu et il nous aime tous. Peu importe notre origine ou notre nationalité, notre capacité ou notre incapacité, Jésus est mort pour tous (1 Co 5, 15).

S’impliquer personnellement comprend le début de relations avec les personnes dans le besoin. Jésus n’a pas gardé ses distances avec nous (il a touché les lépreux); nous ne devrions pas non plus. Ce n’est pas compliqué. Apprenez et souvenez-vous des noms. Demandez aux gens leurs histoires. Faîtes vous des amis. « Pratiquer la justice » ne doit jamais être impersonnel.
De retrouver régulièrement pour servir dans les mêmes lieux.
Retournez au même refuge pour sans-abri ou au même foyer pour femmes victimes de violence chaque semaine ou chaque mois. La relation est un besoin réel des gens, souvent plus grand que ce que l’on croit.

Invitez d’autres personnes à faire le voyage
Jésus les a envoyés par deux (Marc 6: 7). Saul et Barnabas ont été appelés ensemble (Actes 13: 2). Jésus n’a pas invité ses disciples dans un bâtiment mais dans une marche de vie où ils ont guéri et ont donné généreusement (Matthieu 4:19).

Invitez d’autres personnes à faire le voyage. Dieu nous invite avec lui. Nous devons faire de même.
Pour une culture qui demande « ce qui est bien », cela pourrait être le meilleur outil d’évangélisation que nous ayons. « Viens nourrir les personnes qui vivent dans la rue avec moi et mon église ce vendredi », cela donne une grande leçon à propos du cœur de Dieu.
Amener les autres est un cadeau pour eux, une occasion de voir la foi en action.

Les gens verront et expérimenteront également le peuple de Dieu marchant humblement, aimant la miséricorde et faisant le bien. Alors peut-être que les paroles de la prédication auront plus de puissance (1 Thessaloniciens 2: 8).

Britt Mooney

Article reproduit en partie et traduit à partir du site Crosswalk

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.