4 chrétiens iraniens au Tribunal ce mercredi. Ils risquent 10 ans de prison

Environ 60 chrétiens seraient emprisonnés uniquement à cause de leur foi en Iran. Demain, 4 octobre, ce sont un pasteur et trois membres de son mouvement, l’Eglise d’Iran, qui vont passer devant le juge. Ils risquent 10 ans de prison.

Célèbre pour avoir résisté à la pression durant 5 années de prison en attendant sa condamnation à mort, le pasteur Youcef Nadarkhani sera de nouveau jugé le 4 octobre avec 3 autres chrétiens. Leur affaire, montée de toutes pièces, sera examinée à Téhéran par le juge Ahmadzadeh. Les prévenus sont Mohammadreza Omidi, Yasser Mossayebzadeh, Saheb Fadaie et Youcef Nadarkani.

Nation musulmane, l’Iran punit en théorie de mort toute conversion à une autre foi. Depuis l’accession au pouvoir des Gardiens de la Révolution en 1979, pas moins de 7 pasteurs ont été assassinés*. La foi Chrétienne notamment y est particulièrment surveillée. Les minorités jouissent d’une certaine liberté de culte mais ils n’ont pas le droit de partager leurs croyances dans l’espace public ni d’imprimer des livres dans la langue persane (le farsi).

Les crimes reprochés aux 4 croyants en disent long sur l’état d’esprit des dirigants du pays : « atteinte à la sécurité nationale », « promotion du Christianisme sioniste ». Le Christianisme est conçu là-bas comme une religion importée et toute personne qui s’y convertit comme un espion à la solde d’une nation étrangère.

Youcef et ses compagnons comparaîtront libres : une forte caution a été exigée pour leur libération, offense supplémentaire qui oblige les croyants locaux à hypothéquer leurs biens et permet aux autorités de fragiliser encore plus cette minorité. Pour leur venir en aide, informer et collecter des fonds, l’association Eleuthérie a été créée en France.

Ce mercredi 4 octobre, souvenons-nous de Mohammadreza, de Yasser, de Saheb et de Youcef dans la prière. Prions également pour tous ceux qui, en Iran, se sont donnés à Christ : en dépit des difficultés, les conversions sont nombreuses.

* Pasteurs exécutés par le régime ou assassinés à ce jour :

Arastoo Sayyah, prêtre anglican (2 février 1979)
Pasteur Bahram Tafti (mai 1980)
Pasteur Hossein Soudmand (3 décembre 1990)
Pasteur Hayek Hospianmehr (19 janvier 1994)
Pasteur Tataous Mikaelian (28 janvier 1994)
Pasteur Mehdi Dibadj (24 mai 1994)
Pasteur Ravanbakhsh Youcefi (28 septembre 1996)

Nicolas Ciarapica
Retrouvez d'autres contenus de Nicolas sur sa chaîne Youtube

Les opinions et prises de position des chroniqueurs d'Info Chrétienne n'engagent, ni ne représentent la rédaction ou la ligne éditoriale d'Info Chrétienne. Info Chrétienne soutient la liberté d'expression, de conscience et d'opinion.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?