45 républicains ont voté contre le procès en destitution de Donald Trump

Une majorité de sénateurs républicains ont voté mardi 26 janvier contre la tenue du procès de Donald Trump devant le Sénat pour « incitation à l’insurrection ». 

Mardi 26 janvier, les démocrates ont voté au Sénat pour procéder à la destitution de Donald Trump. À la suite des émeutes du 6 janvier qui ont eu lieu au Capitole, les démocrates accuse l’ancien locataire de la Maison Blanche d’ « incitation à l’insurrection ». Si il était déclaré coupable, un second vote au Sénat le rendrait alors inéligible à vie.

Cependant, cela semble peu probable car mis à part 5 sénateurs républicains qui se sont alliés aux démocrates, 45 sénateurs ont voté contre ce procès, déclarant cette destitution inconstitutionnelle.

Cela signifie qu’il n’y aura pas assez de votes pour destituer l’ancien président lors de son procès qui commencera la semaine du 8 février. Pour que la destitution de Donald Trump soit votée, il faudrait que les deux tiers de la chambre haute votent pour, il faudrait donc 17 républicains pour soutenir les démocrates.

CBN News rapporte les propose du sénateur républicain James Lankford qui dénonce « un théâtre politique », il ajoute qu’à un moment où le pays a besoin d’unité « ce procès ne fera que créer des divisions encore plus profondes ».

« Ce n’est pas un procès; c’est du théâtre politique. Vous ne pouvez pas révoquer quelqu’un qui est déjà hors de ses fonctions. Dans ce procès, il n’y a pas de président actuel, pas de juge en chef, et aucune possibilité que quelqu’un puisse être démis de ses fonctions parce qu’il n’est dans aucun bureau. À un moment où notre nation a besoin de s’unir, ce procès ne fera que créer des divisions encore plus profondes. »

Pour le sénateur républicain John Cornyn, cette destitution n’est pas utile puisque le système américain a déjà fonctionné, en perdant l’élection il estime que Donald Trump a déjà été tenu responsable par les électeurs.

« Une des façons dans notre système de vous punir est de perdre une élection. »

Le sénateur Rand Paul, fervent soutien de Donald Trump dénonce pour sa part, dans des propos rapportés par le New York Times, un procès « vindicatif ». « Un citoyen lambda ne peut être destitué » affirme-t-il, faisant référence au fait que Donald Trump n’est plus président des Etats-Unis.

Un argument réfuté par le sénateur démocrate Chuck Schumer qui affirme que la « théorie selon laquelle la mise en accusation d’un ancien fonctionnaire est anticonstitutionnelle est totalement fausse ».

« La théorie selon laquelle la mise en accusation d’un ancien fonctionnaire est anticonstitutionnelle est totalement fausse, quel que soit le cadre d’analyse. Cela a été complètement démystifiée par les spécialistes des questions constitutionnelles de tout l’éventail politique. »

Et pour cause, ce n’est pas une première pour le Sénat. Le New York Times rappelle qu’en 1876, William W. Belknap, secrétaire de guerre, a démissionné de ces fonctions avant que le congrès ne puisse commencer une procédure de destitution pour corruption. La Chambre des représentants est tout de même allée au bout de la procédure.

Cependant, avec 45 sénateurs républicains contre, le procès pour destitution de Donald Trump semble « tué dans l’oeuf » comme l’a déclaré Rand Paul.

C.P

Crédit image : Nuno21 / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.