Ces 6 signes qui révèlent qu’une église se meurt

Quand on va chez le médecin, il surveille quelques signes extérieurs de notre santé : la tension, le poids, le teint… Mais qu’en est-il des signes à surveiller concernant la santé d’une église ?

Comment pouvons-nous « prendre le pouls » de notre église et savoir si elle est en bonne santé. Si la tension et le poids ne disent pas tout de notre état de santé général, ces 6 points ne disent pas tout non plus de l’état de santé d’une église. Ils sont de simples indicateurs sur lesquels nous pouvons veiller avec bienveillance.

Partager cette video sur Facebook

  1. On y parle plus du passé que de l’avenir

Le passé ne se retrouve jamais. Nul ne peut trouver une réponse en remontant dans le temps. Revivre les « jours de gloire » ne va pas vous aider à savoir comment sera l’église à l’avenir. Lorsque la nostalgie l’emporte sur la vision, la mort est imminente.

  1. On y fait plus d’efforts pour conserver des membres que pour gagner des âmes

Beaucoup de pasteurs font des efforts pour retenir les membres. Cependant, aucun effort n’est fait pour gagner des âmes. Il faut impérativement trouver l’équilibre entre les deux, l’évangélisation, l’édification et l’engagement des chrétiens. Si une église n’ajoute pas de nouveaux membres, elle mourra.

  1. On passe l’évangélisation au second plan

Si tout l’argent est dépensé sur des actions internes, il n’en reste plus pour l’évangélisation. Une église qui ne fait aucun investissement pour gagner des âmes est une église qui se meurt.

  1. On veut connaître tout le monde dans l’église et rester entre-soi

La communion fraternelle est vitale au sein d’une église. Toutefois, en voulant connaître tout le monde et passer de bons moments ensemble, les nouveaux convertis peuvent se sentir mal à l’aise et finalement choisir de partir.

  1. On ne trouve plus qu’une seule génération dans l’église

Les églises qui se focalisent uniquement sur les générations plus âgées auront du mal à survivre. Si les jeunes ne sont pas les bienvenus dans l’église d’aujourd’hui, ils ne seront pas là non plus demain. A contrario, une église constituée uniquement de jeunes et de jeunes couples se prive des richesses de l’expérience de leurs frères et soeurs. L’église doit être ouverte à tous. Tout le monde peut y cohabiter dans l’amour.

  1. On n’y forme pas de nouveaux leaders

Le développement du leadership peut sembler hors sujet mais ce n’est pas le cas. Les pasteurs sages forment les leaders de demain, quitte à ce que cela implique pour eux une remise en question et des difficultés. Lorsque cela n’est pas fait, l’église est condamnée.

M.A.G.

Source : Crosswalk.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?