Info Chrétienne a besoin de vous

Chères lectrices et chers lecteurs, nous avons besoin de vous aujourd'hui.

Info Chrétienne est un service de presse 100% gratuit et sans publicité, notre survie dépend de votre soutien.

Cliquez maintenant ici pour faire un don maintenant pour soutenir Info Chrétienne.

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.

600 000 personnes ont manifesté dans les rues de Paris contre la PMA pour toutes

« Société sans père, société sans repère », « Liberté, Égalité, Paternité » : sous les banderoles rouges et vertes, 600 000 manifestants venus de toute la France ont manifesté contre le projet de loi bioéthique.

Jeunes, retraités, familles, personnalités politiques ou hommes d’églises, ils étaient 600 000, venus de toute la France, à manifester dans les rues de Paris, dimanche 6 octobre, pour s’opposer au projet de loi bioéthique, à la PMA sans père et à la GPA. Une vingtaine d’associations étaient à l’initiative de cette manifestation Marchons Enfants, parmi lesquelles La Manif Pour Tous, Alliance Vita, les Associations Familiales Catholiques ou encore le Comité Protestant Évangélique pour la Dignité Humaine.

Dites non à la PMA pour toutes en signant la pétition « Non à la PMA sans père ».
Découvrir, signer et partager la pétition en cliquant ici.

Le projet de loi bioéthique est actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale. Mesures phares de cette loi, l’élargissement de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, la recherche sur l’embryon, l’autoconservation des ovocytes, la réforme de la filiation ou encore la levée de l’anonymat des donneurs de gamètes.

Mais les organisateurs de Marchons Enfants estiment que les États généraux de la bioéthique ont été « bafoués », que les débats ont été « ignorés » et les débats parlementaires « méprisés ». Alors, pour Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif Pour Tous, face aux tentatives de dialogues échouées, il ne restait « que la rue pour être entendus ».

« Depuis presque 2 ans, nos tentatives de dialogue n’ont jamais abouti […] il ne reste plus que la rue pour être entendus. Cette manifestation, c’est un avertissement au gouvernement. Ouvrira-t-il le dialogue ou restera-t-il comme Hollande en 2012 dans le mépris ? »

Et une foule très nombreuse s’est effectivement mobilisée, comme le rappelait ce matin Blanche Streb au micro d’Europe 1, en décrivant « une foule immense, extrêmement déterminée, extrêmement inquiète ». La préfecture de police, qui attendait 200 000 personnes, a dû ouvrir un itinéraire de délestage pour conduire la foule jusqu’à la place du 18 juin 1944.

Cette manifestation a rassemblé des personnes de tous bords politiques, comme le souligne la député Agnès Thill.

« Il n’y a aucune couleur politique sur ce sujet. C’est une question philosophique, et je suis ravie de défiler entourée de députés d’autres sensibilités politiques. Car déstructurer la filiation, ça pose un vrai problème ! »

Tous étaient présents pour rappeler leurs combats : l’injustice de l’autorisation de « la fabrication d’enfants volontairement privés de père », la dénonciation de l’autoconservation des ovocytes, « soumission au capitalisme ultra-libéral ne jugeant la dignité d’une personne qu’à sa valeur économique », la fragilisation du « tissu familial et donc toute la société », la pente glissante vers la GPA et « l’asservissement de la femme » qui est « une nouvelle forme d’esclavage ».

Nghia est professeur d’histoire-géographie. Il faisait partie des manifestants et a tenu à rappeler que bien que ces combats risquent d’être « perdus », il faut les livrer.

« Les combats que nous menons seront peut-être perdus. La GPA finira sans doute par arriver. Mais il faut se battre car il s’agit d’un choix de société majeur, d’un choix anthropologique face auquel nous ne pouvons pas rester silencieux. »

Albéric Dumont, vice-président de La Manif Pour Tous, s’est engagé à « continuer à faire vivre notre mobilisation citoyenne ». Il annonce ainsi 5 nouvelles dates de manifestations, le premier décembre, le 19 janvier, le 8 mars, le 17 mai et le 14 juin. Selon un communiqué de La Manif Pour Tous, ces dates seront « confirmées et activées en fonction de l’attitude du gouvernement ».

« Si le gouvernement s’entête et veut passer en force, il nous trouvera au travers de sa route. »

Si le nombre de participants fait débat, 600 000 selon les organisateurs, 42 000 selon la Police et 74 500 selon Occurence, Christine Boutin souligne quant à elle « l’absence de dégâts, de violences », « signe d’une détermination ancrée et populaire ». La non-violence et le respect de tous étaient des conditions posées par le label Marchons Enfants, qui souhaitait une « manifestation unitaire », « profondément pacifique, non partisane et non confessionnelle ».

M.C.

Crédit Image : Andrey Malgin / Shutterstock.com

Aidez-nous à faire connaître la réalité et les enjeux de la loi sur la PMA pour toutes !
Faites un don pour soutenir Info Chrétienne en cliquant ici.

Découvrez ci-dessous d’autres raisons de dire non à la PMA sans père :

12 000 êtres humains congelés au stade d’embryon seront détruits lors du passage de la loi sur la PMA pour toutes

François-Xavier Bellamy : Le choix de la PMA pour toutes « sera notre malédiction »

Pourquoi 2 000 médecins ont-ils signé un manifeste contre la PMA pour toutes ?

PMA pour toutes : les couples stériles seront les grands perdants de la nouvelle loi

Apologie de la GPA sur Sept à Huit en plein débat sur la PMA pour toutes

Comme Martin Luther King, Mgr d’Ornellas dévoile son « rêve » pour la société

PMA sans père et business de la procréation : La France devra acheter son sperme à l’étranger

Révision des lois de bioéthique : Quelle est la position de la Conférence des Évêques de France ?

« PMA sans père : attention danger ! », Jean-Frédéric Poisson appelle à manifester le 6 octobre

PMA pour toutes / TF1 s’interroge : Entre anonymat des donneurs et quête d’identité des enfants issus de dons

PMA pour toutes : Des pédopsychiatres dénoncent des études « conduites avec un objectif militant »

Débat : quatre raisons de s’opposer à la PMA pour toutes

Parce qu’un enfant a des droits mais qu’on n’a pas droit à un enfant, non à la PMA pour toutes

PMA sans père : la boîte de Pandore de l’eugénisme et de la marchandisation du corps

Un avis retentissant qui change radicalement la donne sur la PMA sans père

Papa (P)ride : « Nous sommes tous des pères scandalisés par le projet de loi sur la PMA »

Jean-Pier : « Non, être homosexuel ne nous donne pas des droits supérieurs, et surtout pas le droit à l’enfant »

7 raisons de manifester le 6 octobre contre la PMA pour toutes selon le philosophe Charles-Éric de Saint Germain

12 hauts fonctionnaires et universitaires appellent au retrait du projet de loi de bioéthique

Pour l’Académie de Médecine, « la conception délibérée d’un enfant privé de père constitue une rupture anthropologique majeure »

PMA sans père / Agnès Thill : « Cette société exclut les pères et mutile ses enfants »

PMA pour toutes : Blanche Streb répond aux questions d’Info Chrétienne

Hier la PMA, aujourd’hui la PMA pour toutes, demain la GPA pour tous ?

Mère blanche d’une enfant métisse issue de la PMA, elle porte plainte car son bébé ne lui ressemble pas

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.