8 ans : C’est l’âge du premier accès à la pornographie selon une nouvelle étude espagnole

« Une loi contre le trafic et le trafic d’êtres humains est nécessaire. Et, surtout, nous devons agir contre la pornographie, car il s’agit d’un domaine dans lequel on a à peine travaillé et c’est ce que les manadas nous apprennent. Qu’un garçon ou une fille qui n’a jamais eu d’expérience sexuelle puisse voir toutes sortes de sexualité misogyne sur Internet est grave. »

Andrea Fernandez est à 26 ans la plus jeune élue de la majorité socialiste au Parlement espagnol. Alors que l’Espagne vient de suivre le procès de « La Meute », elle affiche clairement sa volonté d’abolir la prostitution et la pornographie dans un interview à El Espanol :

« Une loi contre le trafic et le trafic d’êtres humains est nécessaire. Et, surtout, nous devons agir contre la pornographie, car il s’agit d’un domaine dans lequel on a à peine travaillé et c’est ce que les manadas nous apprennent. Qu’un garçon ou une fille qui n’a jamais eu d’expérience sexuelle puisse voir toutes sortes de sexualité misogyne sur Internet est grave. »

La député base son combat sur une nouvelle étude de l’Université des Îles Baléares, Nueva pornografia cambios en las relaciones interpersonales. Ces recherches révèlent que dès l’âge de 8 ans, certains enfants visionnent des contenus pornographiques. 25% des enfants avant l’âge de 13 ans. En cause, l’accès simple et gratuit à des contenus pornographiques sur les téléphones portables.

« Fort rebond du comportement sexiste » et « augmentation des pratiques sexuelles à risque », Celeste Lopez en rappelle les conséquences à La Vanguardia :

« L’un des plus graves, le fort rebond du comportement sexiste chez les adolescents, avec le rôle dominant de l’homme, sa domination, la femme considérée comme un simple objet sexuel qui profite de la maltraitance. […] Une autre conséquence est l’augmentation des pratiques sexuelles à risque : 50% des jeunes reconnaissent avoir augmenté ces pratiques, telles que ne pas utiliser de préservatif, les relations sexuelles avec plusieurs couples, en groupe, les rapports sexuels avec violence. En Espagne, plus d’une centaine de ‘manadas’ (violeurs dans un groupe) sont actuellement traduits devant les tribunaux. Et le problème continue d’augmenter. La vidéo pornographique la plus visionnée sur Internet décrit aujourd’hui une violation de groupe très violente. »

Une de ces « manadas » vient d’être condamnée à 15 ans de prison pour viol. Cinq hommes, âgés de 27 à 29 ans, se faisaient appelés « La Meute » sur Whatsapp. Ils se sont filmés les uns après les autres alors qu’ils violaient une jeune fille de 18 ans dans le hall de son immeuble en juillet 2016 à Pampelune. Ils avaient ensuite diffusé leurs images sur le net.

M.C.

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?