8 façons concrètes d’annoncer l’Evangile

Elle est recherchée comme on recherche le Graal : Tous les chrétiens, les ministres du culte, les personnes qui vivent parmi un entourage qui ne connaît pas Dieu, en rêvent : trouver une manière d’annoncer l’Evangile qui marcherait « à tous les coups ».

Téléchargez ici un extrait du livre « Prêche l’Evangile ».

Le mandat des chrétiens est d’annoncer l’Evangile. La Bible le déclare en Actes 1:8 :

 

« Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Mais la Bible ne donne pas un modèle unique pour annoncer l’Evangile. Au contraire !
L’Apôtre Paul lui-même disait que, quelle que soit la méthode, pourvu que l’Evangile soit annoncé (Philippiens 1:18).

Parmi la multitude de manières d’annoncer l’Evangile autour de vous, nous vous en proposons 8 (+ 1 cadeau à télécharger en fin d’article). Trouverez-vous celle qui vous correspond le plus ?

1 – Influencer tout doucement, dans la vie quotidienne
C’est assez simple, mais ça exige un engagement sur la durée.
Ce mode d’annonce de l’Evangile est davantage un fil directeur dans nos relations interpersonnelles. On est dans la relation longue. Sans cacher sa foi, mais sans en parler tous les jours non plus, il s’agit de montrer à son entourage, amis, voisins, ce que c’est que de vivre en chrétien. Et se tenir disponible pour le jour où la personne a des questions ou un besoin spécifique lié à la foi. Vous êtes peut-être la seule Bible qu’ils liront jamais.

2 – Y aller de manière frontale
Cette manière de faire est à appliquer plutôt quand la probabilité de revoir la personne est assez faible. Quand on ressent quelque chose de spécifique pour elle, un amour qui bouillonne, un désir de ne pas la voir partir loin de Dieu..Dans cette situation, on entre très vite dans le vif du sujet. On annonce directement le besoin de la personne et le message de la croix. Droit au but, pas de détour, démonstration directe de l’état du pécheur, de la destinée de l’âme et du salut par la mort de Jésus.
Attention cependant à rester sage. Il ne s’agirait pas de saper le travail de ceux qui ont une approche plus douce.

3 – Imprégner la culture pour fertiliser le terreau
C’est typiquement ce que veulent faire les médias, les personnes des métiers de l’information, de la communication, du loisir et du divertissement. L’objectif est de rendre l’Évangile visible. De cesser de le faire passer systématiquement sous le radar de la présence médiatique. Pour cela, le soutien de la communauté chrétienne est important. Lorsqu’un magazine ou un livre parlant de la foi chrétienne est diffusé en kiosques ou en librairies, l’acheter, c’est signifier aux distributeurs qu’il y a un marché. Idem pour les films lorsqu’ils sortent au cinéma. Ou la multitude de concerts chrétiens. Et s’il y a un marché, ils en proposeront davantage. Et s’ils en proposent davantage, la population prend progressivement conscience que la foi chrétienne n’est pas un phénomène marginal mais une composante réelle de la société. Les chrétiens ont cette responsabilité d’amorcer la pompe pour le bénéfice futur de ceux qui ne connaissent pas encore le message de l’Evangile. Ce sont des comportements de consommation voire de “militantisme” qu’il faut adopter.

4 – Annoncer « classiquement » à l’église
Prédications, homélies, études bibliques, et toutes activités d’église sont autant d’occasions d’annoncer et de “creuser” l’Evangile. Mariages et enterrements sont des moments-clés, dans des lieux-clés, où la prédication de l’Evangile a toute sa place.

5 – Être présent sur internet
Visiter des sites chrétiens, c’est signifier à Google que tel ou tel site a une pertinence particulière. Et participer ainsi à le faire remonter dans les résultats de recherche.
Partager, en toute sagesse et mesure, des publications (clips, articles, citations) accessibles à nos amis qui ne connaissent pas Dieu sur les réseaux sociaux, c’est une manière de montrer qu’on est comme eux, avec quelque chose de plus !

6 – Prêcher par une action collective
A Valence (France) par exemple, les églises de la région s’unissent une fois par an pour offrir un barbecue géant à tous les passants qui le souhaitent, sur une place commerçante de la ville. L’occasion de manifester simplement la générosité inhérente à l’Evangile.
Dans de nombreuses villes, les églises organisent aussi le Noël du Coeur, le soir du 24 décembre, pour offrir un vrai réveillon de Noël à tous ceux qui le souhaitent. Si les relations de terrain sont correctement tissées au cours de l’année, les organismes sociaux publics sont généralement bienveillants et envoient volontiers leurs bénéficiaires vers ce genre d’initiatives.

7 – Aller à la rencontre des gens dans les moments clés de leur existence
Ils sont nombreux à viser les gens spécifiquement dans des lieux où des moments propices à des réflexions profondes. Lorsque les personnes sont à des carrefours de leur vie, en voyage, en déplacement, l’ouverture aux questions spirituelles est plus forte.
Ainsi, les aumôniers des Armées, des aéroports, des prisons, des hôpitaux, ou les Gédéons qui déposent les Bibles dans les chambres d’hôtel, ont-ils ce rôle d’aller être ces témoins attentifs au bon moment, au bon endroit.

8 – Rendre tangible l’Evangile par des miracles et des guérisons
Voir un malade, prier pour lui et voir sa guérison.
Considérer que l’Evangile doit être prêché coûte que coûte, quelles que soient les circonstances favorables ou défavorables. Refuser de céder une once de terrain à l’ennemi. C’est la formule de ceux qui ont l’évangélisation dans le sang.

Pour en découvrir davantage sur une prédication de l’Evangile directe et animée par le désir de sauver des âmes, nous vous offrons cet extrait du livre de Samuel Grondin « Prêche l’Evangile ». Vous pouvez le télécharger ici.

Pascal Portoukalian

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.