Ces 8 signes sont des alertes : ne devenons pas des chrétiens auto-centrés

Notre connexion permanente aux réseaux sociaux fait peu à peu de nous des êtres auto-centrés et insatisfaits. Prenons garde à ces signes si nous les discernons dans nos vies.

Nous vivons officiellement dans une culture du selfie. En 2013, le mot « selfie » a été nommé « mot de l’année » par le dictionnaire Oxford. Le selfie n’est pas une nouveauté, mais avec les smartphones, ils deviennent extrêmement accessibles. Ce sont ensuite les réseaux sociaux qui prennent le relais, et de like en like, subtilement et lentement, il est facile de perdre ses repères et de se replier sur soi.

Frank Powell propose 8 signes qui peuvent nous alerter et indiquer que nous devenons peu à peu trop auto-centrés.

Partager cette video sur Facebook

  • Vous êtes facilement offensé

Il y a deux raisons principales pour lesquelles nous nous sentons offensés : le mécontentement et la fierté. La culture selfie engendre des postures défensives dans nos vies. Pourtant, le chrétien devrait être un poisson qui avance à contre-courant et qui ne se vexe pas facilement. Dans les faits, les chrétiens sont particulièrement sensibles aux remarques des non chrétiens. Jésus n’a jamais été offensé par qui que ce soit. L’humilité ne laisse aucune place au sentiment d’être offensé. Inspirons-nous de Jésus.

  • Vous n’êtes jamais satisfait

Les chrétiens centrés sur eux-même ont tendance à se concentrer sur ce qu’ils n’ont pas. « Si seulement j’avais plus d’argent, si seulement j’avais telle opportunité… » Le contraire de « jamais assez » n’est pas l’abondance. Mais c’est le contentement. Au lieu de rester bloquer sur ce qu’il nous manque, fixons nos yeux sur le Seigneur et trouvons notre valeur en Dieu. Il est celui qui comble les vides, les insécurités et qui nous donne de vivre le contentement.

  • Votre humeur change très vite en fonction de l’opinion des autres

Dès que l’on poste une image, ou que l’on rédige un texte sur un blog ou sur des réseaux sociaux, on s’expose personnellement et il est très aisé de tomber dans une dépendance aux likes, ou dans la frustration face aux commentaires négatifs. Ne soyons pas dépendants des réactions des autres. Trouvons notre identité en Jésus, et partageons les textes et les images qui édifieront, plutôt que de s’exposer inutilement dans une posture narcissique.

  • Vous êtes perfectionniste et pensez que Dieu fera de vous le ou la meilleur(e) en tout

Ne pas montrer ses défauts, ses imperfections, ses lacunes… C’est le piège des réseaux sociaux. Les femmes finissent par penser qu’elles doivent tout réussir parfaitement sans effort. Les hommes pensent quant à eux qu’ils doivent être forts et exceller en toute chose. Le mariage doit être génial et la maison, un havre de paix. Mais ce n’est pas l’appel de Dieu pour nos vies. Le perfectionnisme n’honore pas Dieu. Paul lui-même écrivait :

Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.
2 corinthiens 12:9

  • Vous n’avez pas de véritable ami

Selon une récente étude, l’américain moyen a 338 amis Facebook, mais seulement 2 amis proches. 25% des américains n’ont aucun ami proche. Trop souvent, les chrétiens centrés sur eux ne sont pas prêts à payer le prix pour des relations de qualité. Pourtant, nous sommes faits pour l’intimité. Le prix à payer est peut-être élevé, mais nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas le payer.

  • Vous êtes cynique

L’auto-critique est importante. Elle est constructive et vitale pour aller de l’avant, mais seulement si elle est saine. Mal gérée, la critique et l’auto-critique deviennent du cynisme, motivées par la fierté, l’arrogance, l’égoïsme et enveloppées dans des paroles destructrices. Les chrétiens sont appelés à bénir, uniquement à bénir, et y compris leurs ennemis, ainsi qu’à faire confiance à Dieu pour qu’il accomplisse ses promesses.

  • Vous n’êtes pas reconnaissant

La reconnaissance et la gratitude sont des facteurs déterminants dans nos vies. Elles changent notre perspective et nous conduisent au contentement. Cultivons la reconnaissance et la gratitude dans nos vies !

  • Vous n’éprouvez pas de compassion

Les réseaux sociaux ont tendance à nous désensibiliser à la douleur. Nous nous déconnectons peu à peu de la douleur de l’autre. La compassion est une vertu importante pour les chrétiens. Elle nous pousse à l’action, dans l’humilité et l’altruisme.

La vie chrétienne centrée sur soi n’est pas la vie chrétienne. C’est une version édulcorée de la vie chrétienne, contre laquelle nous devons lutter de toutes nos forces, quelles que soient les signaux envoyés par notre société.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.