A 90 ans, le cardinal Joseph Zen a été arrêté puis libéré sous caution à Hong Kong

Le cardinal Joseph Zen est un inlassable défenseur des libertés politiques et des réformes démocratiques.

Mercredi, un cardinal, une pop star pro-démocratie ainsi qu’un universitaire ont été arrêtés à Hong Kong en vertu de la loi sur la sécurité nationale. Ils ont finalement été libérés sous caution, a annoncé un média local alors que Washington et le Vatican avaient exprimé leur préoccupation.

Relayée sur Twitter, une vidéo montre le cardinal à la retraite Joseph Zen, 90 ans, un des plus hauts ecclésiastiques catholiques de Hong Kong, à sa sortie d’un poste de police du quartier de Chai Wan.

Les Etats-Unis avaient exhorté la Chine et Hong Kong à « libérer immédiatement (les militants) détenus injustement et inculpés, comme le cardinal Joseph Zen », par une déclaration mercredi de Karine Jean-Pierre, porte-parole adjointe de la Maison Blanche, lors d’un point presse.

Le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, avait indiqué hier après-midi à des journalistes avoir « appris avec préoccupation la nouvelle de l’arrestation du cardinal Zen et suivre l’évolution de la situation avec une extrême attention ».

Toutes ces personnalités avaient participé à la gestion d’un fonds, aujourd’hui dissous, destiné à financer la défense des militants interpellés lors des grandes manifestations prodémocratie qui ont secoué l’ancienne colonie britannique en 2019. Joseph Zen était l’un des administrateurs de ce Fonds de soutien humanitaire 612, qui aidait les manifestants arrêtés à payer leurs frais juridiques et médicaux.

Le cardinal est un inlassable défenseur des libertés politiques et des réformes démocratiques. Il s’est toujours opposé à l’accord Sino-Vatican de 2018, refusant tout accord entre l’Eglise catholique et Pékin sur la nomination des évêques chinois, estimant qu’il s’agirait d’une trahison à l’égard des membres persécutés de l’Eglise non officielle en Chine. Il a été arrêté par une section de la police chargée de veiller à la sécurité nationale de la Chine et a été interrogé dans un poste de police pendant plusieurs heures.

Gina Goh, directrice régionale de International Christian Concern pour l’Asie du Sud-Est, déplore « l’érosion de la liberté sous tous ses aspects à Hong Kong », précisant que « un nombre croissant de combattants de la liberté sont arrêtés et incarcérés pour des accusations fabriquées ».

M.C. (Avec AFP)

Crédit image : Shutterstock.com / Ursidae

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.