À la recherche de l’identité masculine

L’identité masculine est malmenée. Les modèles masculins d’il y a 30 ans sont très différents de ceux d’aujourd’hui. Car certes, si certains de ces modèles du passé véhiculaient des clichés dépassant parfois les limites acceptables, on remarque aujourd’hui que les clichés inversés sont monnaie courante ! Globalement, l’image des hommes s’est dégradée.

Les médias les présentent à présent de manière plutôt négative, comme s’il fallait rééquilibrer des siècles pendant lesquels l’attitude masculine a été synonyme d’une domination écrasante. Vouloir valoriser la masculinité aujourd’hui est souvent perçu comme une menace pour les femmes, comme si l’un devait impérativement perdre quand l’autre était valorisé.

La conséquence ? C’est notre génération dans laquelle les hommes se cherchent, ne savent plus si ce qu’ils font est l’expression naturelle de leur identité profonde, ou s’ils agissent par mimétisme avec une construction sociale façonnée par les modèles et les héritages transmis.

Non seulement les hommes se cherchent, mais les femmes aussi cherchent les hommes.

C’est ce dont témoigne le pasteur Jérémie Poulet lorsqu’il accompagne des groupes composés d’hommes et de femmes. Il sépare les hommes d’un côté et les femmes de l’autre, et leur demande quel regard ils posent sur “les hommes”.

Résultat :

90% des qualificatifs émis par les hommes sont positifs : courage, force, virilité, etc.
et 90% des qualificatifs émis par les femmes (au sujet des hommes) sont négatifs : peur, absence de confiance, ne savent pas prendre leurs responsabilités, etc.

Cette perception “inaccessible” pour les hommes, “décevante” pour les femmes, crée un fossé dans la communication qui se retrouve ensuite dans tous les rapports sociaux : au travail, dans le foyer, dans la vie quotidienne, etc. Les relations hommes / femmes sont fréquemment présentées comme des rapports de domination dans lesquels les unes ont une revanche à prendre sur les autres. Et où les hommes, sur-représentés comme des dangers, des irresponsables et des pervers, hésitent à endosser pleinement leur habit masculin sous peine d’être irrémédiablement pointés du doigt comme d’affreux machos.

Il existe pourtant dans la Bible le modèle d’homme tel que voulu par Dieu. Un modèle conforme au modèle du Christ qui pardonne, qui écoute, qui relève. Le caractère de l’homme selon le plan divin n’est alors plus du tout une caricature de domination dérangeante, mais un modèle vivant en pleine complémentarité avec les femmes. Dans ce modèle, l’homme, habitant pleinement son identité masculine, aide la femme à grandir. Et la femme, consciente et investie de son identité féminine, aide l’homme à grandir.

Et cette complémentarité peut alors se vivre aussi dans tous les rapports sociaux décris plus haut.

Pour aller plus loin sur les questions d’identité masculine, le chroniqueur Pascal Portoukalian reçoit le pasteur Jérémie Poulet. Ils mettent ensemble en lumière ces rapports à l’identité. Vous pouvez visionner cet entretien ici.

Dans les jours qui viennent, ces questions vont être traitées plus profondément : pour ne rien manquer des prochains épisodes, abonnez-vous à La Pensée de Pascal ici.

Pascal Portoukalian

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.