À l’approche de Noël (re)découvrez les diverses significations des noms de Jésus

Que ce soit par tradition ou par croyance, nous savons tous qu’à Noël, on célèbre la naissance de Jésus. Mais avons-nous déjà médité sur la signification des noms de Jésus ?

À la naissance d’un enfant, on lui donne un, deux, voire trois noms qu’on a sélectionnés pour diverses raisons. Certains théologiens ont compté ceux de Jésus: plus de 700 ! Chacun a un sens et nous aide à découvrir une facette de Dieu. Prenons quelques exemples.

Jésus

Jésus, c’est simplement une variante du nom de Josué, ce chef puissant et courageux dans l’histoire du peuple d’Israël. Jésus, c’est notre Josué. Il est notre protecteur, mais il est également notre Sauveur, comme l’a indiqué l’ange à Joseph: « Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Mat. 1, 21).

Un signe

Depuis des siècles, les prophéties annonçaient la venue de Jésus, ainsi que le fait que certains croiraient en lui et le suivraient, tandis que d’autres le rejetteraient. Siméon même le prédit alors qu’il tient le bébé Jésus dans ses bras :

« Voici, cet enfant est destiné à devenir un signe qui provoquera la contradiction » (Luc 2, 24). Peu avant sa crucifixion, Jésus répondra à Pilate: « Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. » Pilate choisit de rejeter la vérité, et de nos jours, chacun a encore le choix de croire ou non en Jésus, le « Signe ».

Prince de la vie

Lorsque l’apôtre Pierre s’adresse à la foule, il s’exclame: « Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins » (Act. 3, 15). Prince de la vie: voilà un titre remarquable ! Il est à mettre en opposition avec celui de Barabbas, l’assassin qui a été libéré à la place de Jésus. L’un donne la vie alors que l’autre la retire. Jésus a dit: « Je suis venu afin que mes brebis aient la vie, et la vie en abondance » (Jn. 10,10). « Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (I Jn. 5, 42).

Notre paix

Les anges ont chanté « Paix sur la terre », mais notre monde est bien tourmenté. Nous vivons chacune des moments d’épreuve, de déception, et de souffrances en tout genre. Pourtant, nous savons que « Christ est notre paix » (Eph. 2, 14) et nous y trouvons un grand réconfort. Rappelons-nous ce que Jésus a dit aux disciples avant sa crucifixion: « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. C’est pourquoi ne soyez pas troublés et n’ayez aucune crainte dans votre cœur » (Jn. 14, 27).

N’hésitons pas à prendre quelques minutes pour méditer sur d’autres noms de Jésus :

Le bon berger (Jn. 10, 11); Je suis (Jn 8, 58); Jésus de Nazareth (Ac. 22, 8); Le Juste (Ac. 7, 52); Le Libérateur (Rom. 11, 26); Le Bien-aimé de Dieu (Mat. 12, 18); Le Chef de la foi (Héb. 12, 2); Emmanuel (Mat. 1, 23); Fils du Très-Haut (Luc 1, 32).

Retrouvez plus d’articles sur SpirituElles, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.