À l’occasion du Noël copte, Abdel Fattah al-Sissi inaugure la plus grande cathédrale du Moyen-Orient offerte aux chrétiens d’Égypte

Les chrétiens coptes ont célébré la naissance de Jésus lundi 7 janvier. Et c’est à cette occasion que la plus grande église du Moyen-Orient a été inaugurée. 

La cathédrale de la Nativité a été offerte par le gouvernement d’Abdel Fattah al-Sissi aux chrétiens d’Égypte. Le bâtiment pouvant accueillir 7500 fidèles a été érigé dans une localité proche du Caire, destinée à devenir la future capitale administrative d’Égypte. La ville nouvelle accueillera très prochainement les ministères et administrations de la capitale désormais trop engorgée.

L’inauguration s’est déroulée quelques heures seulement après la mort d’un officier de police spécialisé dans le déminage, alors qu’il tentait de désamorcer une bombe placée par un terroriste, près de l’église al-Azraa Wa Abou Sifin du Caire.

Si le Président Sissi se présente comme un défenseur des chrétiens, certains lui reprochent une trop grande passivité face au sort des coptes égyptiens, trop souvent pris pour cible par l’État islamique depuis 2016, notamment dans le Sinaï. Les temps forts du calendrier liturgique sont régulièrement les périodes choisies par les militants islamiques pour procéder à des attaques, des enlèvements et des attentats devant les lieux de culte ou de pèlerinage.

Mais avec ce cadeau fait à la communauté chrétienne, le président égyptien souhaite faire passer « un message de paix et d’amour pour le monde ».

Ahmed el-Tayeb, grand imam d’Al-Azhar, une institution de l’islam sunnite basée au Caire, a quant à lui déclaré que « les musulmans devaient protéger les églises ».

Pour les représentants chrétiens de tous horizons, coptes, catholiques, protestants et évangéliques, réunis lundi autour du Pope Tawadros et de la communauté copte, la construction de cette église est un geste fort et historique.

Le Pope Tawadros a lui-même affirmé que le pays écrivait « une nouvelle page de son histoire ».

Au travers d’une vidéo diffusée pendant la célébration, le Pape François a honoré le Pope Tawadros II et l’Église copte pour avoir « donné un véritable témoignage de foi et d’amour, même dans les moments les plus difficiles ».

Joël Rosenberg dirigeant la délégation évangélique, s’est exprimé au micro de CBN News :

« Je pense que ce que nous avons vu ici est historique. Je pense vraiment que le fait que le président musulman sunnite du plus grand pays arabe du monde ait construit une église, la plus grande du Moyen-Orient, et l’ait offerte en cadeau aux chrétiens, va changer la donne. Nous n’avons jamais rien vu de tel dans l’histoire. Et je pense que le président Sissi envoie un message, non seulement à son propre peuple, mais à tous les musulmans, pour que les musulmans et les chrétiens puissent vivre ensemble dans la coexistence. »

Le président des Églises protestantes d’Égypte partage le même optimisme :

« Je pense que l’Égypte bouge. Le changement, ce n’est pas comme un ordinateur, cliquez et vous avez un nouvel écran en une seconde. La culture, les coutumes, les nations, l’économie, tout cela prend beaucoup de temps. Mais vous pouvez sentir, voir et toucher les changements. L’Égypte est en train de changer. »

Pour le pasteur Johnnie Moore, le mal du terrorisme est en train de se changer en bien pour la communauté chrétienne.

« Il y a un verset dans la Bible qui dit : ‘Vous aviez formé le projet de me faire du mal, Dieu l’a transformé en bien’. L’horrible terrorisme de la dernière décennie, à son apogée en 2014 et 2015 avec Daech, a créé un terrain fertile pour un nouvel esprit de tolérance dans la région, et des dirigeants facilitent cela. »

Il déclare également dans un tweet :

« Les terroristes ont appelé à l’éradication du christianisme au Moyen-Orient. Le président égyptien répond en construisant la plus grande église jamais édifiée dans la région. »

Cependant pour Joël Rosenberg, il ne faut pas se lasser et poursuivre la mobilisation et le travail en faveur d’un changement durable en Égypte.

« La réponse qu’ils nous ont donné à plusieurs reprises est que nous avons des défis à relever. Toutefois, la situation que sous Sadate, sous Moubarak, sous les frères Musulmans, c’est certain […] Nous sommes encouragés, mais nous allons continuer à faire pression pour encore plus de changement. »

La communauté chrétienne représente 10% de la population égyptienne, soit près de 100 millions d’habitants. Ils sont régulièrement pris pour cible. Une centaine de chrétiens ont été tués depuis 2016.

H.L.

Lire aussi sur le même sujet :

Assassinats, menace d’attentat et emprisonnement : À l’approche de Noël, la persécution s’intensifie en Égypte

En Égypte, la mention de la religion sur les cartes d’identité est source de danger pour les chrétiens

Égypte : un chrétien retrouvé mort dans son unité de l’armée : Suicide selon les autorités, meurtre selon la famille ?

Égypte : Le niveau de sécurité renforcé à l’occasion des célébrations de Noël

« Épidémie » d’enlèvements et de mariages forcés pour les chrétiennes d’Égypte, selon Release International

Égypte : Après 20 années, 21 églises pourront bientôt reconstruire leurs lieux de culte

Égypte : Une jeune fille copte retrouve la liberté après 92 jours

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?