À quoi ressemblerait le portrait de la « femme de valeur » décrit dans Proverbes 31 en 2021 ?

Le chapitre 31 des Proverbes est un texte biblique de référence sur la femme. On aime un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout ce portrait idéal. Le cadre culturel n’est plus le même. Si ce texte avait été écrit aujourd’hui, à quoi ressemblerait-il ?

Qui trouvera une femme bien ? Elle n’a pas de prix. Sa beauté ne dépend pas de son apparence physique, mais rayonne de son cœur, d’un esprit doux et paisible.

Son compagnon sait qu’il peut se confier en elle et qu’elle ne trahira pas ses confidences, même pas en tant que « sujets de prière ». Elle s’applique à le rendre heureux, à l’encourager et à le soutenir, créant un abri sûr pour lui. Il est fier d’elle devant ses collègues et ses amis car elle ne passe pas son temps à raconter les derniers potins, mais ses paroles sont sensibles et constructives.

Elle pourvoit aux besoins de sa maisonnée. En plus de son travail à temps partiel, elle a plein d’activités qu’elle exerce avec joie, car la vie est trop courte pour la gaspiller à se plaindre. Elle prend du plaisir au service des autres, car c’est ainsi que Dieu a agi.

Elle surveille le travail scolaire de ses enfants et entretient de bons contacts avec leurs enseignants et les autres parents. Elle s’applique à leur fournir de bonnes bases dans la foi et leur apprend à prier. Ils pourront ensuite tenir ferme et briller dans un monde où être croyant ne va pas sans défi.

Elle fait bon usage du budget du ménage, profitant des soldes, des promotions et autres offres spéciales. Elle est consciente de la valeur des choses et gère intelligemment les ressources. Elle arrive en plus à donner des coups de main aux gens de son entourage qui sont dans le besoin. Elle fait des provisions pour sa famille lorsque cela va bien, afin de parer aux coups durs.

Elle se renseigne sur les meilleures façons de nourrir et soigner les siens. Elle se familiarise avec les nouvelles technologies, car elle veut rester en contact avec le monde dans lequel ses enfants grandissent. Ceux-ci se font un plaisir de lui apprendre tout ce qu’ils savent !

Elle est attentive aux besoins de ses enfants, à leur écoute, même quand c’est difficile. Un jour, ils reconnaîtront ce qu’ils lui doivent. Ils lui feront des compliments devant tout le monde. Son mari également, car il saura que les bonnes relations au sein de la famille sont un résultat direct des efforts de sa femme et de ses prières.

La femme qui a la foi se sait aimée de Dieu. Elle n’a rien à prouver car elle trouve son identité en lui. Ce ne sont ni les crèmes de beauté ni les cours de savoir-vivre qui font d’elle une femme d’exception. Son teint éclatant est le reflet de sa vie spirituelle, qu’elle nourrit nuit et jour.

Geneviève Radloff

Cet article est publié en collaboration avec SpirituElles, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

Découvrez les autres articles du dossier « Être une femme selon le cœur de Dieu » :

Dossier : Être une femme selon le cœur de Dieu

Mesdames, rappelons-nous que nulle n’est parfaite !

Dossier « être une femme selon le coeur de Dieu » : Des ressources pour aller plus loin et des citations qui font du bien

Laissons-nous aimer par Dieu !

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.