À Singapour les chrétiens ont décidé de se focaliser sur ce qui les unit plutôt que de regarder ce qui les divise

Les autorités singapouriennes ont choisi de baser leur multiculturalisme sur le respect. Qu’en est-il des chrétiens ?

À Singapour, le gouvernement prône depuis toujours un respect mutuel interreligieux. Ce fondement est lié à la diversité ethnique de cette nation. Chinois, indiens, malais ou métis cohabitent paisiblement. La multi-culturalité de Singapour est mondialement reconnue. Pour Père Bruno Saint-Girons, l’île est « un véritable laboratoire interreligieux unique en son genre. »

« Ici on ne plaisante pas avec les religions qui toutes ont leur place sur un petit territoire et où se côtoient tant d’origines ethniques et près de dix croyances différentes. De la même façon les propos racistes sont condamnés par la justice. »

Le gouvernement reste vigilant par rapport aux attaques faites aux diverses religions. En 2009, un couple de chrétiens avaient été condamnés à 8 semaines de prison après avoir distribué des tracts contre l’islam. De la même manière, le ministre de l’Intérieur avait pris position face à un imam qui avait tenu des propos discriminatoires à l’égard des juifs et des chrétiens.

« Les prédications religieuses qui incitent à la violence ou opposent une religion à une autre ne seront pas tolérées à Singapour. »

Dans ce contexte, les chrétiens voient leur nombre augmenter au fil des décennies. Plusieurs mega-church accueillent des milliers de fidèles, parmi lesquels les jeunes et les universitaires. Selon le dernier recensement, 32% des diplômés d’études secondaires sont chrétiens.

Au sein-même des mouvements chrétiens, le respect et le dialogue est de mise. Trois dimanches par mois, une communauté se réunit à l’école Saint Joseph Institution Junior. Le Père Patrick parle de « moment d’échange et de rencontre fort ».

« Cette communauté est très riche. Nous accueillons principalement des catholiques, des protestants et des maronites. Nous nous considérons d’abord chrétiens, avec chacun nos spécificités. »

À Singapour les chrétiens ont décidé de se focaliser sur ce qui les unit plutôt que de regarder ce qui les divise. Les responsables encouragent « chacun à chercher la part de vérité qui se place dans l’autre ».

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?