Accusée de blasphème, cette chrétienne est en détention depuis 4 mois

Arrêtée après avoir publié un message sur WhatsApp jugé blasphématoire par la communauté musulmane, Rhoda Ya’u Jatau est dans l’attente de son procès.

Rhoda Ya’u Jatau vit dans l’État de Sokoto au Nigeria. Le 12 mai dernier, elle a partagé sur WhatsApp un message condamnant le meurtre de Deborah Yakubu. Cette étudiante chrétienne avait été lapidée à mort après avoir dénoncé la discrimination subie par les étudiants chrétiens dans son école.

Rhoda a rapidement été accusée de blasphème par des musulmans selon Morning Star News qui précise qu’ils ont ensuite pris sa maison d’assault pour la tuer. C’était le 20 mai dernier. La police est arrivée et a arrêté Rhoda.

Selon son avocat, Joshua Nasara, Rhoda est depuis « détenue en prison pour de fausses accusations de blasphème ». Elle est accusée d' »incitation à troubler l’ordre public, d’exciter le mépris de la croyance religieuse et de cyber-harcèlement ». « L’intention de provoquer une crise religieuse » a été retenue contre elle.

Le pasteur Ishaku Dano réfute cette accusation de blasphème.

« Les informations que nous avons obtenues de Mme Jatau montrent que le message WhatsApp qu’elle a reçu et partagé dans son groupe était une mise en garde contre la violence et contre l’utilisation d’un langage désobligeant en s’adressant à la foi des autres, mais ce n’était pas l’interprétation des musulmans. Et depuis l’incident de mai 2022, il y a eu des campagnes menées par des musulmans pour que Mme Jatau soit tuée pour blasphème contre Mahomet. »

M.C.

Crédit image : Morning Star News

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.