Accusés de blasphème au Pakistan, Noman Asghar, 17 ans et Sunny Mushtaq, 19 ans risquent la peine de mort

Des caricatures de Mahomet auraient été envoyées sur leur téléphone portable via Whatsapp.

Au Pakistan, l’histoire semble se répéter inlassablement. À nouveau, deux jeunes chrétiens, Noman Asghar et Sunny Mushtaq, viennent d’être accusés de blasphèmes. Ils auraient reçu des dessins blasphématoires à l’égard du prophète Mahomet, sur leurs téléphones portables via Whatsapp.

Selon Bruce Allen, directeur exécutif international de Forgotten Missionaries International, c’est un musulman qui leur a envoyé ces croquis. S’ils sont reconnus de blasphème, ils risquent la peine de mort.

Il tient à rappeler la « naïveté » de certains chrétiens pakistanais qui ne soupçonnent pas le mal :

« De nombreux chrétiens sont simplement naïfs au sujet des intentions perverses de leurs voisins. Ils ne soupçonnent pas que quelque chose de la sorte se produise. Par exemple, on reproche souvent aux chrétiens d’utiliser des pages du Coran comme combustible pour leur feu. Ils mettraient le feu à des pages du Coran pour faire bouillir de l’eau, par exemple. Ce qui est, je trouve, tellement ironique… La grande majorité des chrétiens au Pakistan sont illettrés. Ils ne possèdent même pas de livres, encore moins un Coran. Ils n’auront pas le Coran sous la main pour en extraire des pages. »

Bruce Allen précise que le soutien des chrétiens de la communauté internationale est fondamental pour ces victimes :

« Lorsqu’ils entendent dire que nous prions, lorsque nous transmettons les messages écrits sur la page Facebook de Mission Network News ou d’autres commentaires, ils réalisent que, wow, le corps de Christ est fort dans le monde entier. C’est vraiment très encourageant pour eux. »

M.C.

Source : Mission News Network

Crédit Image : Asianet-Pakistan / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?