Afghanistan : Les demandeurs d’asile chrétiens expulsés d’Europe au prix de leurs vies ?

Selon un rapport publié par Amnesty International, les pays de l’Union Européenne semblent « fermer délibérément les yeux » sur les risques qu’encourent les demandeurs d’asile afghans expulsés d’Europe.

Si les rapatriés sont exposés à des « violations très graves des droits de l’homme », les minorités religieuses et les chrétiens courent encore plus de risques en retournant dans leur pays d’origine. Selon Amnesty, les pays européens et l’UE « exercent une forte pression sur l’Afghanistan pour que le pays accepte le retour massif des réfugiés ».

Amnesty s’est penché sur le cas de 2 demandeurs d’asile chrétiens, Farid (32 ans) et Sadi (24 ans). Après 9 ans passé en Norvège, Farid a été contraint de regagner Kaboul au mois de mai. Ce dernier est terrifié à l’idée d’être en Afghanistan car il n’a nulle part où aller. Tout comme Farid, Sadi a été expulsé de la Suisse. Il craint pour sa vie car « sa photo a été diffusée à travers l’Afghanistan ». Un officier de l’immigration lui aurait ‘conseillé’ de signer des documents pour « recevoir une aide financière et un logement ». En réalité, il aurait été expulsé même s’il n’avait pas signé ces documents.

Selon Le HCR, la conversion de l’islam au christianisme est considérée comme de l’apostasie en Afghanistan. Elle est passible de peine de mort.

Les pays européens affirment que certaines zones afghanes seraient « sans danger », y compris Kaboul. Mais en réalité Kaboul est « actuellement la partie la plus dangereuse du pays ». Des dizaines de milliers de civils ont été tués ou blessés et beaucoup risquent la persécution ou la torture. C’est pourquoi Amnesty recommande la suspension de tous les retours en Afghanistan « jusqu’à ce que cela puisse se faire dans la sécurité et la dignité ».

Les afghans ne sont pas les seuls touchés par cette problématique. En août, le cas de l’iranienne chrétienne réfugiée en Suède, avait été également relayée dans les médias.

Au mois de juin, l’Alliance Évangélique Européenne a noté que 53% des réfugiés dans le monde proviennent de la Syrie, de l’Afghanistan et de la Somalie. L’AEE a également fait valoir que 11 des 16 pays prioritaires vers lesquels l’UE souhaite renvoyer les migrants figurent sur la liste de l’Index de Persécution de Portes Ouvertes. Six d’entre eux, dont l’Afghanistan, se classent parmi les dix premiers pays où les chrétiens sont les plus persécutés.

M.A.G.

Source : World Watch Monitor

La rédaction

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Cher lecteur, chère lectrice,

Info Chrétienne souhaite aujourd'hui solliciter votre aide.

Il est devenu crucial d'apporter un regard chrétien sur les évènements et l’actualité de notre monde. C’est pourquoi nous travaillons à vous présenter chaque jour des actualités fiables et pertinentes, parfois absentes des médias traditionnels.

Grâce à des personnes comme vous, qui savent à quel point il est vital d’apporter une alternative chrétienne dans les médias francophones, nous pouvons accomplir notre mission.

Accepteriez-vous de nous aider dans cette mission, à votre service et au service des chrétiens dans la francophonie ? Si vous souhaitez faire un don pour nous soutenir, je vous invite à cliquer ici.

Merci,

Guillaume Anjou
Fondateur et directeur d’Info Chrétienne

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?

Si vous le préférez vous pouvez recevoir un seul mail chaque soir avec toutes les infos.