Allégations de harcèlement sexuel envers le pasteur Ravi Zacharias

Le pasteur Ravi Zacharias, décédé le 19 mai, fait l’objet d’accusations pour harcèlement sexuel par plusieurs employées de spas dont il était le copropriétaire. Ravi Zacharias International Ministries (RZIM) a ouvert une enquête. 

Une enquête a été ouverte par Ravi Zacharias International Ministries (RZIM) suite à des accusations de harcèlement sexuel par son fondateur, Ravi Zacharias. C’est le magazine chrétien Christianity Today qui a exposé cette affaire dans un article publié mardi 29 septembre.

Trois femmes travaillant dans des spas dont le célèbre pasteur était copropriétaire à Atlanta ont déclaré que Ravi Zacharias se serait exposé et masturbé devant elles et les aurait touché de manière inappropriée sur une période d’environ cinq ans.

Christianity Today indique avoir échangé par téléphone à plusieurs reprises avec les trois femmes dont ils assurent avoir vérifié l’identité et les antécédents. Elles ont accepté de témoigner à condition de rester anonyme. Le magazine chrétien affirme également avoir échangé avec des collègues des victimes qui ont corroboré leurs récits.

RZIM a déclaré que ces accusations ne « concordent en aucun cas avec l’homme que nous connaissons » et annonce avoir engagé un cabinet d’avocats « ayant l’expérience d’enquêter sur ces questions » pour mener des investigations sur cette affaire.

Les allégations surviennent plusieurs mois après le décès du pasteur et trois ans après une affaire contre Lori Anne Thompson à propos d’échanges d’emails à caractère sexuel.

Le conseil d’administration de Ravi Zacharias International Ministries a publié une déclaration à ce sujet le 25 septembre 2020 dans laquelle il rappelle qu’avant sa mort, le pasteur avait nié toute relation sexuelle ou conduite inappropriée avec Lori Anne Thompson :

« Avant de mourir, cependant, Ravi a abordé les allégations selon lesquelles il avait sollicité des photos inappropriées de Lori Anne Thompson ou aurait autrement participé à des communications de nature sexuelle avec elle, dans une déclaration publique de 800 mots en décembre 2017. Dans cette déclaration, il a nié toute relation sexuelle, romantique ou conduite inappropriée. Il a maintenu cette déclaration jusqu’à sa mort. Son déni est cohérent avec le caractère de l’homme que nous connaissions et avec qui nous avons travaillé pendant des années. »

En 2017, Ravi Zacharias avait confirmé ses échanges avec la jeune femme et les photos, mais avait déclaré qu’elles n’étaient pas sollicitées.

C.P

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.