Alors qu’Alep s’embrase, plus d’un million d’enfants réclament la paix avec des signatures, des textes et des dessins

Les trois principaux dirigeants de l’Église syrienne représentant les traditions catholiques et orthodoxes ont visité la semaine dernière les représentants de l’ONU et de l’Union Européenne, plaidant pour la paix au nom des enfants de Syrie.

Près d’un million de signatures d’enfants syriens accompagnées de dessins et de textes d’écoliers avaient été rassemblées dans une pétition pour la paix la semaine précédente. Elles avaient été recueillies dans plus de 2000 écoles. Les représentants des églises se sont présentés aux autorités en tant qu’«ambassadeurs des enfants».

Le patriarche Grégoire III, primat de l’Église melkite grecque catholique, George Abou Zakhem, métropolite de Homs, représentant du patriarcat grec-orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient et Mgr Selvanos Boutros Al Nemeh, évêque de Homs et représentant du patriarcat syriaque orthodoxe, se sont rendus ensemble à Bruxelles et à Genève du 10 au 13 octobre, afin de remettre les lettres et les images des enfants à de hauts représentants de l’Union européenne et des Nations unies.

Pour l’organisation Aide à l’Eglise en Détresse,

« Cette action repose sur une initiative de la fondation pontificale l’Aide à l’Église en Détresse, et représente une réaction et réponse concrètes à la déclaration commune de Leurs Saintetés le pape François et le patriarche russe orthodoxe Cyrille. »

Les personnalités religieuses ont confié les messages des enfants à Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations unies pour les Réfugiés, et au prince Zeid Al-Hussein, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l‘homme. Ils ont également rencontré Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne, et Martin Schulz, Président du Parlement européen.

La mission des hommes d’église a été parrainé par le Père Andrzej Halemba.

« Plus les chrétiens sont unis pour la défense de la paix et pour le soutien des chrétiens, en particulier des enfants, plus notre voix est efficace. »

Ce plaidoyer pour la paix fait suite à un rapport alarmant déclarant que les communautés chrétiennes de Syrie et d’Irak étaient au milieu d’une «crise cataclysmique » .

Les chrétiens syriens restés dans leurs pays, décrivent en effet aux organisations humanitaires un contexte de peur, de désespoir et de persécution.

La rédaction

Source : Christian Today

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.