« Amen et A-woman » : Une prière d’ouverture inhabituelle pour le 117e Congrès américain

Ce dimanche 3 janvier, lors de la traditionnelle prière qui ouvre la session parlementaire du 117e Congrès américain, Emmanuel Cleaver, député démocrate, a proposé une redéfinition du mot « amen ».

Le député démocrate Emmanuel Cleaver, qui est également un pasteur méthodiste, a ouvert dimanche 3 janvier le 117e Congrès américain avec une prière comme c’est la coutume. Il a cependant conclut sa prière par une formule bien moins traditionnelle, car après avoir prononcé le fameux « Amen », il a ajouté « A-women ».

En ajoutant ce mot inventé, le député a souhaité mettre en avant les femmes. Men signifiant « homme » en anglais et « Women » signifiant « femme ».

Cependant, le mot « Amen » vient de l’hébreux et signifie « en vérité » ou « ainsi-soit-il », c’est aujourd’hui un mot liturgique extrêmement symbolique qui est utilisé partout dans le monde et dans toutes les langues. En aucun cas il ne s’agit d’un mot lié au genre. Emmanuel Cleaver, en tant que pasteur, ne peut l’ignorer.

Le législateur a commencé sa prière de manière classique, reconnaissant le toute puissance du Seigneur, déclarant que sans sa « faveur et sa patience, nous entrons dans cette nouvelle année en nous appuyant dangereusement sur notre propre nature faillible ». Il a également cité la Bible au coeur de sa prière, Nombres 6 : 24-26 :

« Que le Dieu qui a créé le monde et tout ce qu’il contient nous bénisse et nous garde. Que le Seigneur fasse briller sa face sur nous et nous fasse grâce. Que le Seigneur élève sur nous la lumière de son visage et nous donne la paix: la paix dans nos familles, la paix dans ce pays et – oserais-je demander, ô Seigneur – la paix même dans cette salle, maintenant et à jamais. »

Après cela, sa prière a pris un autre tournant, comme le rapporte CBN News, il a d’abord donné du crédit à d’autres divinités priées par des personnes d’autres confessions. Il a notamment évoqué « Brahma », une divinité hindoue et a ajouté que Dieu était connu « sous de nombreux noms par de nombreuses confessions différentes ». Avant de conclure par cette étrange formule : « Amen et A-women ».

CBN News a contacté Emmanuel Cleaver pour en savoir plus sur cette étrange prière. Dans un communiqué envoyé par courrier électronique lundi, il a déclaré que sa prière « avait été mal interprétée ». Il a assuré qu’il s’agissait d’un simple jeu de mot pour honorer les nombreuses femmes présentes.

« Je suis profondément déçu que ma prière ait été mal interprétée et mal interprétée par certains pour correspondre à un récit qui attise le ressentiment et une plus grande division parmi des parties de notre population. Je pense que les prières sont une conversation personnelle entre El Shaddai et l’invocateur. Et en présence de la 117e Chambre des représentants, j’ai conclu par un jeu de mots léger en reconnaissance du nombre record de femmes qui représenteront le peuple américain au Congrès pendant ce mandat ainsi qu’en reconnaissance de la première femme aumônier de la Chambre des représentants dont le service a commencé cette semaine. Je trouve personnellement que ces occasions historiques sont des bénédictions de Dieu pour lesquelles je suis reconnaissant. « 

Un message que le législateur conclut par une déclaration qui appelle au rassemblement et à la guérison de la nation.

« Ce soir, je demanderai encore une fois à Dieu de donner à notre nation la conscience de notre nature faillible, la force de surmonter ces temps terriblement tribaux et le courage de se rassembler dans un effort pour guérir la nation. »

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.