Antisémitisme, et alors ? Par Luc Henrist

Il semble que de nos jours, le thème de l’antisémitisme soit de nouveau sur toutes les lèvres, sur les premières pages des journaux, à la radio, à la télévision.

Tout le monde en parle… Et justement le problème, c’est qu’on peut se demander si ceux qui en parlent, en parlent en connaissance de cause. Par exemple : ont-ils étudié la question en essayant de comprendre les origines historiques/bibliques de cette haine du Juif ? D’où provient-elle ? Comment s’est-elle répandue ? Pourquoi ne s’en est-on toujours pas débarrassé, 74 ans après la fin de la 2ème guerre mondiale quand tout le monde déclarait fièrement : « Plus jamais ça ! » Mais il est triste de réaliser que « ça » continue et « ça » reprend de plus en plus de vigueur.

On sait où ce genre d’incident « banal » a menéC’est ce qu’un récent sondage d’opinion organisé par l’Union Européenne a révélé fin 2018 ainsi qu’une enquête menée par la chaîne CNN. Et cette nouvelle vague envahit non seulement la France, mais bien d’autres pays européens. On a dit plus d’une fois qu’on a l’impression d’être revenus en 1930, lorsque les nazis peignaient des « étoiles juives » et écrivaient « Juden » sur les vitrines des magasins appartenant à des Juifs. On sait où ce genre d’incident « banal » a mené. C’est pourquoi plusieurs tirent maintenant la sonnette d’alarme. Ce qui est tout de même étonnant, c’est qu’on compte parmi ceux-ci des gens qui semblent d’une part, vouloir défendre les Juifs de France ou d’autres pays. Mais, d’autre part, ils pointent constamment du doigt les israéliens, comme si ceux-ci n’étaient pas eux aussi des Juifs dont les parents ou les grands-parents ou d’autres membres de leurs familles ont été exterminés dans les camps de concentration en Europe…

Le problème c’est qu’il y a une distinction dans l’esprit de beaucoup d’européens : Il y a les « bons » Juifs européens qui vivent dans « nos » pays, qui parlent notre langue, s’habillent comme nous et se sont assimilés à « notre » culture. Et puis, il y a les « mauvais » Juifs, ceux qui ont eu le malheur de naître en Israël et surtout d’y être restés. Car, comme tout le monde sait, par la désinformation des médias qui n’arrêtent pas de répandre leur haine d’Israël au quotidien, que ce pays est tout simplement une tache sur la carte du monde. Personne ne remet en question l’existence de nombreux pays totalitaires, dictatoriaux, où les gens sont maltraités, persécutés, assassinés au nom de l’idéologie prévalente. Mais lorsqu’il s’agit d’Israël, alors là, il n’est jamais question d’antisémitisme (la haine des Juifs) mais d’antisionisme qui est une forme invisible de la haine du Juif, dissimulée sous le couvert de la haine de l’Etat sioniste, c’est-à-dire. Israël, qui est composé à 75% de Juifs. Donc, c’est quand même bien de l’antisémitisme, puisque lorsqu’on parle de « sionistes », on pense spécifiquement aux Juifs.

Sur 9 millions d’habitants en Israël, 21% sont des palestiniens possédant la nationalité israélienneCertains me disent que c’est justement ça qui crée le problème : Les Juifs israéliens. Ce sont eux qui maltraitent les Palestiniens et qui créent cette révolte, ces actes antisémites dans le monde entier. Tout d’abord, la réalité sur le terrain est que sur 9 millions d’habitants en Israël, 21% sont des palestiniens possédant la nationalité israélienne. Ils naissent dans les mêmes hôpitaux que les juifs, ils vont à l’école avec les Juifs, ils travaillent pour les mêmes entreprises que les Juifs, ils fréquentent les mêmes restaurants que les Juifs, certains se marient avec des Juifs et ils habitent dans les mêmes villes et villages que les Juifs. Alors, dites-moi, de quel « Apartheid » s’agit-il ?

Malheureusement, cette « propagande pro-palestinienne » marche bien. Le lavage de cerveau a bien fonctionné et de nos jours, la plupart des européens voient les israéliens comme le pire peuple qui existe sur cette terre. Et comme il s’agit de Juifs, on déteste forcément ceux qui se trouvent dans nos pays européens car, l’avantage, c’est qu’ils se trouvent ici, chez « nous ». Donc, pas besoin de prendre l’avion pour aller les trouver en Israël (pays où on ne voudrait certainement pas mettre les pieds…). On a tout simplement « importé » ce conflit dans nos pays. On trouve des Juifs en Europe et notamment en France (qui détient la plus grande population juive en Europe) et on les fait « payer » pour le conflit qui se passe à 4000 kilomètres de Paris.

En France… On tue une vieille femme de 85 ans qui avait échappé à la rafle du « Vel d’hiv »En France, on tue un jeune de 23 ans comme Ilan Halimi après l’avoir torturé. Ensuite, on tue à bout portant des enfants comme Gabriel, 3 ans et son frère Aryeh, 6 ans et leur père Jonathan Sandler, 30 ans ainsi que la fille du directeur de l’école, Myriam 8 ans à Toulouse. Et puis, on tue 5 Juifs qui étaient en train de faire paisiblement leurs courses dans un supermarché Casher en plein Paris. On tue une vieille femme de 85 ans qui avait échappé à la rafle du « Vel d’hiv »… Voilà le vrai visage de « l’antisionisme » soi-disant inoffensif. Sans parler du fait que cet antisionisme voudrait aussi, bien entendu, se débarrasser de tous les Juifs vivant en Israël et les « jeter à la mer », selon l’expression de la Charte de l’OLP… En d’autres mots, et contrairement à ce que beaucoup pensent, il ne s’agit pas d’essayer de faire régner la « justice » pour un peuple, mais bien de semer la terreur, la violence et la mort des Juifs.

« L’échec de l’Église face aux Juifs »La plupart des chrétiens ne réalisent malheureusement pas que cette haine du Juif a aussi été répandue pendant des nombreuses années par l’Eglise. Pour ceux qui veulent en savoir plus, je les invite à lire mon livre : « L’échec de l’Église face aux Juifs ». En réalité, si on regarde bien la question, la plupart des gens en veulent aux Juifs parce qu’ils ont apporté la « Loi » de Dieu dans le monde. Et cette « Loi » leur interdit de faire ce qu’ils veulent. Ils détestent cette « Loi » et ces commandements qui exigent amour envers Dieu et observance de Ses règles. Et les chrétiens en veulent aussi aux Juifs pour les raisons suivantes :

  • Ils ont tué les prophètes qui adressaient des paroles sévères au le peuple d’Israël.
  • La plupart d’entre eux ont rejeté Jésus et Son message.
  • Ils ont tué Jésus (et seraient donc responsables de cette mort inopinée…).
  • Ils ont mis des obstacles sur la route des Apôtres qui apportaient l’Evangile et les ont persécutés.

On ne peut donc pas dire que les chrétiens et les dénominations soient entièrement exempts de sentiments antisémites ou en tous cas anti judaïques… Il a fallu attendre pratiquement 2000 ans pour que l’église catholique revoie ses prises de position sur ces questions, en 1965 avec le document « Nostra Aetate »… Et plus de 50 ans après sa publication, on se demande vraiment si cette affirmation de vouloir changer d’attitude envers les Juifs a fait son chemin jusque dans le cœur de chaque chrétien dans le monde… qui est pourtant censé « aimer son prochain »… et « pardonner à ceux qui l’ont offensé »…

« L’antisémitisme est un virus qui mute »Alors, quel est le remède à l’antisémitisme ? Comme le dit le Rabbin Albert Guigui de Bruxelles, « L’antisémitisme est un virus qui mute ». Et il faut donc se débarrasser de ce virus en prenant un antidote, en combattant le mal par le bien. C’est-à-dire en apprenant à aimer les Juifs pour tout ce qu’ils ont apporté au monde dans le domaine de la musique, de l’art, du cinéma, des médias, de la médecine, de la Haute Technologie, etc. Ce n’est pas pour rien que tant de Juifs ont reçu des prix Nobel dans toutes sortes de domaines. C’est un peuple que Dieu a choisi pour apporter de la lumière au monde (Esaïe 49 :6) « … je t’établis pour être la lumière des nations, pour apporter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre.» Et ce n’est pas pour rien que Dieu s’est incarné en tant que Juif pour venir dans ce monde, car « le salut vient des Juifs » (Jean 4 :22) Ne l’oublions jamais !

Luc Henrist

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?