Après 30 ans de charia au Soudan, un accord sur la future séparation de la religion et de l’État est signé

« Aucune religion ne sera imposée à quiconque et l’État n’adoptera pas de religion officielle. »

Dimanche, un accord a été signé au Soudan entre le gouvernement et un groupe rebelle du sud des monts Nouba. Selon l’Agence Reuters, ce document « ouvre la voie à un accord de paix final en garantissant la liberté de culte à tous tout en séparant la religion et l’État ».

La charia avait été imposée au Soudan dès 1983. Avec cette « déclaration de principes » signée dimanche, un accord final va pouvoir commencer entre le Soudan et la faction rebelle.

La déclaration précise que « la création d’un État fédéral civil et démocratique au Soudan, dans lequel la liberté de religion, la liberté de croyance, de pratiques religieuses et de culte seraient garanties à tout le peuple soudanais en séparant de l’État les identités de culture, religion, appartenance ethnique et religion ».

« Aucune religion ne sera imposée à quiconque et l’État n’adoptera pas de religion officielle. »

Selon Aman Amum, le secrétaire général du Mouvement de libération du peuple soudanais-Nord (SPLM-N), le Soudan a « accepté la séparation de la religion de l’État ».

Ezekiel Kondo, archevêque anglican du Soudan, a déclaré dans des propos repris par Christianity Today :

« C’est un excellent pas en avant pour une paix globale dans le pays et pour la liberté religieuse. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.