Après 444 ans, le premier hommage aux victimes de la Saint-Barthélémy rendu à Paris

Paris le 24 août 1572 : des soldats tuent les principaux responsables protestants sur ordre du roi. Le peuple va alors perpétrer un véritable massacre. L’État français rend aujourd’hui un hommage aux victimes.

Dans la nuit de la Saint-Barthélémy les soldats tuent les principaux responsables protestants sur ordre du roi Charles IX et de sa mère Catherine de Médicis. Le peuple parisien comme enragé va alors pendant plusieurs jours tuer des milliers de protestants. La situation n’est plus sous contrôle.

Le climat de guerre de religion s’est exacerbé après le mariage d’Henri de Navarre, alors protestant avec Marguerite de Valois, fille de Catherine de Médicis. Le peuple parisien, très catholique, révolté par cette alliance, est survolté et s’en prend aux nobles protestants venus escorter leur prince. Ce massacre va ensuite se propager dans d’autres villes de France.

Cet épisode très sombre de l’histoire de France et de l’histoire de l’Église en France n’avait encore jamais été commémoré. Les protestants français attendaient donc cet événement depuis longtemps. Ce mercredi 13 avril, soit 444 ans après les faits, la mairie de Paris, en partenariat avec la Fédération Protestante de France (FPF) et la Société d’Histoire du Protestantisme (SHPF), organise une cérémonie à la mémoire des victimes.

Une plaque commémorative sera dévoilée au pied du pont Neuf par Mme Hidalgo, maire de Paris. La cérémonie n’est pas publique, mais un compte-rendu et des photos seront publiés sur le site de la FPF. La FPF va accompagner cette commémoration d’un message d’espérance et de fraternité.

Elisabeth Dugas

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.