Après le drame de l’ouragan en Haïti, les enfants défavorisés font face au risque du trafic d’êtres humains

Après le passage dévastateur de l’ouragan Matthew, les enfants défavorisés d’Haïti, parfois devenus orphelins, doivent affronter un nouveau risque, celui des enlèvements et trafics d’êtres humains.

S
elon l’ONG Save the Children, les enfants vulnérables qui ont déjà tout perdu et ont été séparés de leur famille, sont parfois enlevés et vendus avant d’être soumis aux travaux forcés ou à d’autres atrocités.

Quand les parents sont morts ou ne peuvent plus prendre soin de leur enfant, il est de coutume en Haïti que les enfants partent vivre dans une autre famille. Lors des catastrophes naturelles, c’est sur cette réalité culturelle que les trafiquants fondent leur argumentaire. Ils abordent les familles et promettent un avenir meilleur pour les plus jeunes.

En réalité, les enfants sont ensuite vendus pour le travail. Ils sont parfois battus, abusés sexuellement ou entrent dans le « commerce de l’adoption internationale ».

En 2013, les Etats-Unis estimaient que 150 000 à 500 000 enfants avaient été réduits à la servitude domestique suite au séisme de magnitude 7.

« Nous ne pouvons pas permettre que cela se produise. »

A déclaré Kevin Novotny dans un communiqué sur le site de Save the Children.

« Il est impératif que les enfants retournent à l’école aussi vite que possible. Etre à l’école donne aux enfants un sentiment de normalité et de sécurité. »

La rédaction

Source : World Post

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.