Après le retour des Talibans en Afghanistan, l’archevêque d’Erbil craint celui de Daech en Irak et en Syrie

« L’Afghanistan et l’Irak sont des endroits très différents. Mais la prise de contrôle du pays par les talibans est certainement un encouragement pour ceux qui soutiennent ce type de régime. »

L’organisation Aide à l’Église en Détresse (AED) a interviewé l’archevêque catholique chaldéen Bashar Warda d’Erbil au sujet de la prise de pouvoir des talibans en Afghanistan. L’évêque lui a confié ses craintes face à un possible retour au pouvoir de Daech, l’État Islamique, en Irak et en Syrie.

« L’Afghanistan et l’Irak sont des endroits très différents. Mais la prise de contrôle du pays par les talibans est certainement un encouragement pour ceux qui soutiennent ce type de régime. »

Il affirme d’ailleurs, qu’ils ne sont “pas complètement partis” et restent de manière souterraine.

« Pire encore, la mentalité qui a créé l’Etat islamique reste certainement toujours dans la région. C’est donc une préoccupation permanente. Je pense qu’il est tout à fait vrai que la mentalité de Daech existe toujours en Irak et en Syrie parmi certaines parties de la population. »

Pour l’archevêque, les premières personnes à souffrir de ces périodes d’instabilité sont les minorités. Mais il l’affirme, les chrétiens d’Irak sont bien présents.

« Nous sommes un petit nombre maintenant, mais nous tenons bon et faisons de notre mieux où que nous soyons en Irak pour montrer que nous sommes un élément vital du tissu du pays. »

M.C.

Crédit image : Tomas Davidov / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.