Archéologie : Des manuscrits de la mer Morte révèlent des versets invisibles

Sur l’un des fragments analysés, les chercheurs ont découvert quatre lignes qui pourraient correspondre à des versets du livre d’Ezéchiel.

Quatre fragments de manuscrits de la mer Morte étudiés depuis les années 50 viennent de révéler un trésor insoupçonné. Alors que, les croyant vierges et donc sans valeur, les experts les étudiaient pour leur cuir, une nouvelle étude vient de prouver qu’ils contiennent en fait des mots jusqu’alors invisibles.

Loin des problématiques liées aux faux manuscrits de la mer Morte, ces manuscrits ont été mis au jour lors des fouilles officielles dans les grottes de Qumran sans jamais passer par le marché des antiquités. En 1950, les fragments ont été offerts par la Jordanie à Ronald Reed, expert en cuir à l’Université de Leeds. En 1997, la collection a été donnée à l’Université de Manchester.

En les étudiant récemment, le professeur Joan Taylor a été alertée par ce qu’elle croyait être « une petite lettre effacée ».

« En regardant l’un des fragments avec une loupe, j’ai cru voir une petite lettre effacée, une lettre hébraïque ‘L ‘. Franchement, puisque tous ces fragments étaient censés être vierges et avaient même été découpés pour des études sur le cuir, j’ai pensé que j’imaginais des choses. Mais m’a semblé ensuite que d’autres fragments contenaient des lettres effacées. Grâce à l’imagerie multispectrale, des éléments invisibles à l’oeil nu ont pu être révélés. »

L’étude a porté sur 51 fragments. Quatre d’entre-eux ont révélé des écritures, dont l’un comprend quatre lignes de texte. Le communiqué précise que « le mot ‘Shabbat’ peut être clairement lu » et que ce texte « peut être lié au livre biblique d’Ézéchiel (46: 1-3) ».

Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : La porte du parvis intérieur, du côté de l’orient, restera fermée les six jours ouvriers ; mais elle sera ouverte le jour du sabbat, elle sera aussi ouverte le jour de la nouvelle lune.
Le prince entrera par le chemin du vestibule de la porte extérieure, et se tiendra près des poteaux de la porte ; les sacrificateurs offriront son holocauste et ses sacrifices d’actions de grâces ; il se prosternera sur le seuil de la porte, puis il sortira, et la porte ne sera pas fermée avant le soir.
Le peuple du pays se prosternera devant l’Éternel à l’entrée de cette porte, aux jours de sabbat et aux nouvelles lunes.

Christopher Pressler, bibliothécaire de l’Université John Rylands et directeur de la bibliothèque de l’Université de Manchester, se dit « extrêmement reconnaissant ».

« Je suis extrêmement reconnaissant au professeur Joan Taylor et à ses collègues, ainsi qu’au brillant travail de nos spécialistes de l’imagerie, d’avoir mis en lumière cette étonnante découverte. Notre université est maintenant la seule institution au Royaume-Uni à détenir des fragments textuels authentifiés des manuscrits de la mer Morte. Il est particulièrement approprié que ces fragments soient conservés ici à la John Rylands Library, l’un des plus grands dépôts de textes judéo-chrétiens au monde. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.