Argentine : De plus en plus de détenus embrassent la foi chrétienne évangélique

En Argentine, la violence entre gangs et le marché de la drogue ont largement contribué à remplir les prisons. Derrière les barreaux, les détenus sont de plus en plus nombreux à changer de vie et à se convertir au christianisme évangélique.

Le christianisme sous sa forme évangélique connait une forte augmentation en Argentine et a particulièrement pris racine dans des milieux « vulnérables », y compris chez les détenus, selon Verónica Giménez, chercheuse au Conseil national de la recherche scientifique et technique d’Argentine.

Une enquête publiée en 2019, montre en effet que la part des évangéliques dans le pays d’origine du pape François, où la religion catholique reste majoritaire, est passée de 9% à 15,3% entre 2008 et 2019. Un chiffre qui d’après Walter Gálvez, sous-secrétaire aux affaires pénitentiaires de Santa Fe et pentecôtiste, augmente encore plus dans les prisons.

Il estime qu’environ 40% des 6 900 détenus de la province de Santa Fe en Argentine vivent dans des blocs de cellules évangéliques.

Deux congrégations, Puerta del Cielo (« la porte du ciel » NDLR) et Redil de Cristo (« la bergerie du Christ » NDLR) sont parmi celles qui exercent le plus d’influence dans les prisons de Santa Fe. Elles évangélisent les détenus depuis la fin des années 1980 et comptent aujourd’hui plus de 120 pasteurs qui travaillent dans les prisons.

De plus, ces dernières années, les autorités pénitentiaires du pays ont encouragé la création d’unités gérées par des détenus évangéliques qui ont droit à certains privilèges. Associated Press précise qu’ils ont des cuisines, des téléviseurs et des équipements audio, surtout utilisés pour les services de prière.

Selon le pasteur David Sensini de l’église « Redil de Cristo » de Rosario, ils ramène « la paix dans les prisons ». « Il n’y a jamais eu d’émeute à l’intérieur des cellules évangéliques », affirme-t-il avant d’ajouter que « c’est mieux pour les autorités ».

Jorge Anguilante fait partie de ses détenus qui ont rencontré Dieu. Tous les samedis, le tueur à gage devenu pasteur est autorisé à quitter la prison de Pinero pour 24 heures, pendant lesquelles il peut exercer son ministère dans la petite église évangélique qu’il a fondé dans un garage. Il est attendu le lendemain dès 8 heures du matin dans sa cellule.

Camille Westphal Perrier

Source : Associated Press

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.