20 chrétiens décapités en RDC : « Leurs corps gisent partout »

Shutterstock_1715020894-1.jpg

« Cela me peine de vous informer que nous avons perdu vingt chrétiens du camp de Banande-Kainama et notre évangéliste, Sobu Mundeke, en fait partie. Leurs corps gisent partout. »

L’archidiacre de Kainama a signalé à International Christian Concern la décapitation de 20 chrétiens, dans le village de Kainama, territoire de Beni au Nord Kivu, en République Démocratique du Congo le 5 octobre dernier. D’autres personnes sont portées disparues à l’issue de cette attaque. Elles auraient été prises par les combattants.

« Cela me peine de vous informer que nous avons perdu vingt chrétiens du camp de Banande-Kainama et notre évangéliste, Sobu Mundeke, en fait partie. »

« Leurs corps gisent partout », déplore l’archidiacre, précisant que « des maisons ont été incendiées par les rebelles ADF ».

L’évangeliste Sobu Mundeke faisait partie des chrétiens déplacés par une attaque des rebelles ADF en mai dernier.

« Sobu est arrivé la semaine dernière de Beni à la recherche de nourriture pour sa famille, il ne savait pas qu’il venait se faire tuer. »

Selon l’évêque du diocèse anglican de Beni, qui a confirmé l’attaque, il s’agit d’un « événement dévastateur qui continue de saper l’espoir pour lequel la République démocratique du Congo (RDC) a prié ».

M.C.


Articles récents >

Résumé des actualités du 19 avril 2024

outlined-grey clock icon

Les nouvelles récentes >