ADF International appelle l'Égypte à libérer deux chrétiens détenus sans procès depuis 2021

ADF International appelle l'Égypte à libérer deux chrétiens détenus sans procès depuis 2021

ADF International demande la libération immédiate de deux chrétiens détenus sans procès, en Égypte, depuis 2021 pour leur association avec une page Facebook qui soutient les personnes se convertissant de l'islam au christianisme.

Dans un communiqué publié le 4 juin, ADF International a exhorté le gouvernement égyptien à libérer deux Égyptiens chrétiens détenus sans procès depuis plus de deux ans. "La détention arbitraire de ces deux chrétiens sans procès constitue une grave violation de leurs droits humains", souligne ADF.

En effet, les deux chrétiens, détenus depuis 2021 pour leur association avec une page Facebook qui soutient les personnes se convertissant de l'islam au christianisme, ont été liés par les autorités à des activités terroristes.

Nour Girgis, employé du secteur pharmaceutique, a été convoqué par la police en novembre 2021 et maintenu au secret pendant quarante jours. Transféré à l'unité antiterroriste, il a été accusé de diriger le groupe Facebook "Al Abareen" et de blasphème. Interrogé et torturé, il n'a pas pu préparer une défense adéquate car son procès a été continuellement repoussé.

Abdulbaqi Saeed, originaire du Yémen, a été arrêté en décembre 2021 pour son lien avec la même page Facebook et pour évangélisation. En détention malgré de graves problèmes de santé, son procès a également été reporté à plusieurs reprises.

L'alliance a appelé les autorités égyptiennes à respecter ses obligations internationales en matière de droits humains et à garantir immédiatement que les deux hommes obtiennent justice et un procès équitable et, à terme, un retour rapide et sûr dans leurs familles. Elle a également rappelé que "les droits à la liberté religieuse, à la libre expression et à un procès équitable sont tous inscrits dans le droit international". 

"Les autorités égyptiennes ont violé de manière flagrante ces droits fondamentaux en arrêtant ces hommes et en prolongeant leur emprisonnement. Il est grand temps que ces hommes soient libérés".

L'ancien sénateur américain et ambassadeur itinérant pour la liberté religieuse internationale, Samuel Brownback, a rappelé que la liberté de religion est un droit humain fondamental qui mérite la plus haute protection.

Selon lui, "ce qui est arrivé à ces deux hommes en Égypte est inacceptable et viole clairement leur droit de pratiquer leur culte librement." Samuel Brownback a également souligné l'augmentation de l'hostilité mondiale envers la religion et l'importance de continuer à défendre les minorités religieuses partout dans le monde.

L’Égypte est classé 38e dans l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens de l’ONG Portes Ouvertes. Selon Po, la société égyptienne reste un milieu où il est difficile de suivre Jésus. La persécution frappe au niveau communautaire, notamment en Haute-Égypte. 

Salma El Monser

Crédit image : Shutterstock/ Manych

Dans la rubrique Persécution >



Les nouvelles récentes >

Société , Tous les articles , Actualités

"Face à l’extrême droite" : l’Eglise protestante unie de France appelle les chrétiens à "se tenir à l’écoute de l’Evangile"

Le président Emmanuel Macron a dissous l’Assemblée Nationale et convoqué des élections législatives en juillet prochain. L’Eglise protestante unie de France a pris la parole pour encourager les chrétiens à voter selon les valeurs prônées par l’Evangile.

Icône d'horloge grise décrite