Algérie : Une nouvelle église protestante fermée

algerie.jpg

Vendredi 2 mars, l’église du village d’Azagher a reçu l’ordre de cesser toute activité sous prétexte qu’elle ne répondait pas aux normes requises pour organiser des rassemblements.

Deux semaines auparavant, les responsables de l’église avaient été avisés que l’église, qui existe depuis 6 ans, devrait fermer, car elle ne répondait pas aux normes de sécurité en vigueur. Il y manquerait une issue de secours et un extincteur.

Au cours des 4 derniers mois, 3 autres églises affiliées à l’Église Protestante d’Algérie (EPA) ont été fermées par les autorités algériennes. Bien que l’EPA soit officiellement reconnue par le gouvernement, 25 de ces églises ont été priées de se conformer aux nouvelles normes de sécurité.  Mohamed Aissa, ministre des Affaires religieuses s’en est expliqué.

« Elles ont été fermées parce qu’elles ont été construites sans se conformer aux règlements de la République. »

Mais pour les groupes de défense chrétiens, ces mesures sont plutôt un moyen de discriminer la minorité chrétienne et de limiter son impact. Selon un porte-parole de l’EPA, le gouvernement applique la loi de 2006 sur la régulation du culte non-musulman, qu’il considère comme « l’instrument légal » utilisé pour « faire taire l’Église ». Cette loi exige l’obtention d’une autorisation pour utiliser un bâtiment comme lieu de culte non-musulman.

MAG

Crédit image : Flickr/CC – Maya-Anaïs Yataghène


Articles récents >

Résumé des actualités du 24 mai 2024

outlined-grey clock icon

Les nouvelles récentes >