Cap Quentin : solidarité au semi-marathon de Paris avec un jeune trisomique 21

semi-marathon-paris

46 000 coureurs se sont élancés ce dimanche matin du pont de Sully pour la 29ème édition du semi-marathon de Paris. Parmi les participants à l’épreuve de 21,1 kilomètres se trouvait Quentin, un jeune homme de 23 ans porteur de la trisomie 21. Il était entouré de ses proches qui ont profité de l’occasion pour appeler à soutenir la Fondation Lejeune qui se consacre à la recherche de traitements pour les déficiences intellectuelles d’origine génétique.


La solidarité fait partie de l’esprit du sport, et Quentin a pu en bénéficier et profiter des joies de la course, assis sur une joëlette tirée par deux de ses frères et des amis, rapporte le site Aleteia. Ces derniers s’étaient entraînés six mois durant à tracter le jeune homme atteint du syndrome de Down, afin d’être affermis le jour venu. Et pour cause, le passager et le fauteuil roulant handisport représentent une masse de 80 kilos. Pour ses amis et la famille de sept enfants qui a toujours eu à cœur d’emmener avec eux Quentin le week-end et lors des vacances scolaires, il n’était pas question de manquer cette sortie. Elle a eu lieu sous la bannière « Cap Quentin ».


La solidarité, source de joie


L’idée avait germé après que Pierre-Alexis, un frère cadet de Quentin, et leur amie Philippine eurent participé à la course des héros à Lyon en 2022. Ce type d’épreuves en plein développement permet à des sportifs d’allier le plaisir de la course et le soutien à une cause qui leur importe, qu’il s’agisse de la recherche médicale ou des mères défavorisées. « On ne savait pas trop à quoi s’attendre et puis on a rencontré plein de familles avec un enfant porteur de trisomie 21. On a été très touchés par ces parents qui couraient avec leurs enfants porteurs de handicap », raconte Philippine


Dans la famille de Quentin, la solidarité n’est pas un vain mot. Le garçon a été adopté par les parents qui avaient déjà trois fils, explique Pierre-Alexis qui souligne que le jeune homme « est donc pile au milieu », « un point d’équilibre dans la famille ». Si leur mère rappelle que lors des démarches d’adoption, on mettait le couple en garde contre les risques pour les relations familiales, les enfants constatent que Quentin soude la famille et que tous ont un lien très fort avec lui, précise le jeune sportif solidaire qui ajoute que son frère « apporte beaucoup de joie, de chaleur humaine et d’équilibre ! »


Et comme pour une course des héros, le petit groupe a trouvé l’occasion d’appeler à soutenir un travail auquel ils tiennent, celui de la Fondation Lejeune, créée deux ans après le décès du professeur de génétique Jérôme Lejeune (en 1994), l’un des découvreurs du chromosome surnuméraire à l’origine de la trisomie 21. La Fondation, via son institut de recherche et de soins, travaille à découvrir des traitements pour réduire les troubles générés par les anomalies génétiques.


Jean Sarpédon

Image : OSTILL is Franck Camhi / Shutterstock.com

Dans la rubrique Société >



Les nouvelles récentes >

Société , Tous les articles , Actualités

"Face à l’extrême droite" : l’Eglise protestante unie de France appelle les chrétiens à "se tenir à l’écoute de l’Evangile"

Le président Emmanuel Macron a dissous l’Assemblée Nationale et convoqué des élections législatives en juillet prochain. L’Eglise protestante unie de France a pris la parole pour encourager les chrétiens à voter selon les valeurs prônées par l’Evangile.

Icône d'horloge grise décrite