Le prix Sakharov remis à deux anciennes esclaves sexuelles yazidies de Daech

CarteArticle-190.jpg

Les histoires de Nadia Murad et Lamiya Haji Bachar avaient révélé au monde l’insoutenable sort réservé par l’Etat Islamique, à la minorité religieuse yazidi en Irak. Le prix Sakharov 2016 « pour la liberté de l’esprit » vient de leur être décerné.

Nadia Murad, alors âgée de 21 ans, avait raconté l’horreur à laquelle elle a survécu dans un poignant discours devant les représentants de nombreux pays, au Conseil de Sécurité de l’ONU. La célèbre juriste Amal Clooney s’est récemment engagée à ses côtés pour défendre la cause de cette minorité religieuse opprimée.

Lamiya Haji Bachar, captive depuis l’âge de 16 ans, avait elle aussi réussi à fuir ses bourreaux. Victime d’une explosion lors de son ultime tentative de fuite, elle avait été sévèrement brûlée lors d’une explosion, et porte sur son corps les stigmates de ce terrible évènement.

Les 2 jeunes femmes désormais en sécurité n’ont de cesse de dénoncer les atrocités commises par Daech.

Le Parlement européen a choisi d’attribuer le prix Sakharov 2016 « pour la liberté de l’esprit » à ses deux courageuses jeunes femmes yazidies d’Irak, rescapées de l’organisation Etat Islamique.

Nadia Murad s’est exprimée sur twitter, déclarant que Lamiya et elle, honorées, acceptaient le prix du Parlement Européen. Elle a également déclaré un peu plus tard :

« Aujourd’hui, un profond message condamnant son inhumanité, est envoyé à l’Etat Islamique. »

La rédaction


Articles récents >

Prions pour que la grâce opère en nous

outlined-grey clock icon

Les nouvelles récentes >