« Variations Éthiques : Vers une autre abondance » sur Présence Protestante : et si notre abondance était ailleurs ?

Sans-titre-56.png

Alors que les alertes face à l’urgence du réchauffement climatique se multiplient, Présence Protestante (France 2) s’intéresse à ce sujet dans un nouveau numéro de « Variations Ethiques : Vers une autre abondance ». L’émission diffusée dimanche dernier est disponible en replay jusqu’au 6 novembre. 

« Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où les mites et la rouille ne détruisent pas et où les voleurs ne peuvent pas percer les murs ni voler ! En effet, là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. » Matthieu 6.19-21

Ceux qui suivent cette chronique le savent, je suis féru de chansons. Si c’est populaire, comme tout le monde, il y a des chances pour que j’aime ça.

À la fin du XXe siècle un jeune influenceur (Jean-Jaques Goldman) chantait : « J’m’en fous, de tout, de ces chaînes qui pendent à mon cou […] Je suis riche de ça, mais ça ne s’achète pas ». On était en 1985. Les rebelles avaient des crêtes vertes punk. Ils avaient succédé aux blousons rocks et aux pattes d’éph hippies. Le rap n’existait pas encore, mais de toute façon, le jeune chanteur aux cheveux longs n’en avait cure : il n’était d’aucun groupe. Il chantait farouchement son hymne à la liberté, à l’indépendance et à la vie, seul.

Le clip qui s’ensuivit avait fait de lui un voyageur, baluchon de marin à l’épaule. À l’époque, l’aventure ne se vivait pas encore nu et culotté en terre inconnue avec Bear Grylls. Elle humait bon l’asphalte sous la pluie. À l’époque, les villes étaient belles la nuit…

Mais l’idée était déjà là, en germe : et si notre abondance était ailleurs ? Et si nous ne laissions pas les choses nous posséder ?

Qui me possède, qu’est-ce qui me possède ? Qu’est-ce qui m’obsède ? Ne vous êtes-vous jamais posé cette question en votre for intérieur ? Qu’est-ce qui me fait marcher, seul, dans la ville et ses pièges ? Qu’est-ce qui me fait me lever, m’éveiller ? M’agite, suscite mon envie, me ressuscite ?

Quelle est l’abondance dont je ne saurais me passer ? Serait-ce les biens matériels, la richesse, la beauté, le pain, le vin, l’ivresse, la loi, le confort du foyer ? Ou même, l’orgueil de pouvoir me passer de tout cela ?

Chacune de ces choses est vaine, nous dit Jésus. Ne nous y fions pas.

Et si, dans notre crainte de manquer, nous faisions de l’inquiétude, en quelque sorte, « une abondance de soucis », souvenons-nous de la suite de ce chapitre 6 de l’Evangile Matthieu :

« Et pourquoi vous inquiétez-vous au sujet des vêtements ? Observez comment poussent les fleurs des champs : elles ne travaillent pas, elles ne se font pas de vêtements. Pourtant, je vous le dis, même Salomon, avec toute sa richesse, n’a pas eu de vêtements aussi beaux qu’une seule de ces fleurs. »

Le nouveau numéro de « Variations Éthiques : Vers une autre abondance » proposé par Présence Protestante (France 2), s’intéresse justement à la notion de sobriété, entre préoccupations écologiques et valeurs chrétiennes.

« Le message de l’Évangile appelle-t-il à la frugalité, voire au renoncement ? Toutes les Églises ont-elles le même curseur lorsque l’on parle d’écologie ? Finalement, à l’heure où la sauvegarde de la planète est dans tous les esprits, où se place l’espérance chrétienne ? »

Voici quelques-unes des questions abordées lors de cette émission qui donne la parole à plusieurs pasteurs ainsi qu’à des chrétiens engagés pour le climat.

Une émission préparée par Claire Bernole et réalisée par Emmanuel Duchemin disponible en replay sur France TV  jusqu’au 6 novembre ainsi que sur YouTube

Christophe Zimmerlin, pour Présence Protestante


Articles récents >

Résumé des actualités du 14 juin 2024

outlined-grey clock icon

Les nouvelles récentes >

Société , Tous les articles , Actualités

"Face à l’extrême droite" : l’Eglise protestante unie de France appelle les chrétiens à "se tenir à l’écoute de l’Evangile"

Le président Emmanuel Macron a dissous l’Assemblée Nationale et convoqué des élections législatives en juillet prochain. L’Eglise protestante unie de France a pris la parole pour encourager les chrétiens à voter selon les valeurs prônées par l’Evangile.

Icône d'horloge grise décrite