"XII", Grégory Turpin publie son nouvel album

« XII », Grégory Turpin publie son nouvel album

Ce vendredi 17 mars, Grégory Turpin sort son 6ème album solo : "XII". Rencontre avec le chanteur chrétien qui nous parle de son travail et nous partage ses réflexions sur l’avenir de la musique chrétienne.

Info Chrétienne : Votre nouvel album s’appelle "XII". On pense immédiatement aux apôtres, est-ce bien cela ?

Grégory Turpin : Tout à fait. Mettre ce chiffre symbolique comme titre c’est bien parler des apôtres comme transmetteurs de la Foi. Bien sûr, la Foi se transmet par la Parole de Dieu mais aussi, depuis des générations et des générations, par les apôtres. Tous vos lecteurs pourront confirmer que chacun a été touché, à un moment dans sa vie, par le témoignage d’un parent, d’un ami, d’un prêtre ou d’un pasteur. Nous avons chacun une personne qui a marqué l’histoire de notre Foi. Ce titre c’est rendre hommage à tous ces apôtres mais aussi nous rappeler que nous avons à devenir nous-mêmes apôtres dans notre génération et que, pour ça, il y a encore beaucoup de travail !

IC : Quel est le message principal de cet album ?

J’ai toujours fait des albums très différents et j’ai essayé d’explorer tous les genres musicaux : la louange, les titres plus méditatifs…quand on change de genres, on s’aperçoit vite qu’on ne travaille pas avec les mêmes personnes, qu’on ne touche pas le même public. Cet album est le reflet de ce parcours musical. J’aime raconter des histoires, aider à la prière ou à la méditation ou louer mais tout en gardant une forte unité. Cet album c’est tout ça.

IC : Un des titres est d’ailleurs une réinterprétation du texte du Notre Père. Comment cette idée est-elle née ?

C’est un titre qui est né d’abord de 20 années d’amitiés profondes avec tous les chrétiens. Je travaille avec des protestants, des catholiques… Il y a des questions théologiques qui nous séparent mais je ne suis pas théologien et je n’essaierai pas de les résoudre. En revanche, je peux travailler à l’unité en nourrissant de vraies amitiés fraternelles au-delà de ces questions théologiques. Et quoi de mieux pour parler de ces amitiés entre personnes qui aiment toutes Jésus que de partager la prière du Notre Père ? C’est ainsi qu’est né ce titre co-écrit avec Seb Corn.

IC : Vous avez pu dire que cet album était votre dernier album, vous mettez un terme à votre carrière ?

Pas du tout ! dire que c’est sans doute mon dernier album c’est dresser le constat que l’industrie de la musique a été bouleversée ces dernières années. J’ai eu de la chance dans mon parcours mais nombre d’artistes ne peuvent plus vivre de leur art et les artistes chrétiens sont encore plus touchés. XII est ainsi mon dernier album dans la mesure où je pense qu’il faut maintenant réfléchir à une autre façon de faire de la musique, d’essayer de concevoir un autre modèle.

IC : Un constat qui est dangereux pour la musique chrétienne ?

Non parce que la musique chrétienne est très dynamique, le public est présent et très demandeur. Il y a une jeune génération d’artistes chrétiens qui émerge avec une diversité et une créativité folles. Mais ces artistes vont rencontrer des difficultés nouvelles. C’est à nous, "les anciens", de savoir les accompagner et de réfléchir avec eux pour qu’ils puissent déployer leur talent. Il faut aussi réfléchir au rôle que les églises peuvent jouer, quelles solutions elles peuvent trouver parce qu’à mon sens les artistes sont des aides précieuses pour amener à la prière ! Et surtout des alliés indispensables pour l’annonce !

Propos recueillis par Herveline Urcun

Retrouvez l'album ici : http://lnk.to/FY8XGW 

Crédit Image : Première Partie

Dans la catégorie People >



Les nouvelles récentes >

Société , Tous les articles , Actualités

"Face à l’extrême droite" : l’Eglise protestante unie de France appelle les chrétiens à "se tenir à l’écoute de l’Evangile"

Le président Emmanuel Macron a dissous l’Assemblée Nationale et convoqué des élections législatives en juillet prochain. L’Eglise protestante unie de France a pris la parole pour encourager les chrétiens à voter selon les valeurs prônées par l’Evangile.

Icône d'horloge grise décrite