Arzoo Raja : Inculpé pour viol, son ravisseur risque désormais une condamnation à mort

Selon l’avocat de la famille, Ali Azhar est sous le chef d’inculpation de viol depuis une ordonnance du 9 décembre.

Arzoo Raja, l’adolescente pakistanaise enlevée, convertie et mariée de force au musulman Ali Azhar est toujours en foyer d’accueil. Mais, le 9 décembre dernier, la bataille judiciaire autour de sa dramatique situation a évolué. Le tribunal de première instance de Karachi l’a inculpé de violation de la loi qui interdit le mariage de mineurs, mais aussi de viol.

Pour avoir violé la loi qui interdit le mariage de mineurs, Ali Azhar risque deux ans de prison. Pour l’accusation de viol, il risque dix ans de prison, voire une condamnation à mort selon l’Agence Fides.

Maître Mohammad Jibran Nasir, avocat de la famille de la victime, explique que le frère et un ami d’Azhar Ali sont désormais également accusés dans cette affaire.

« Après l’audience du 9 décembre, le magistrat a ajouté des co-inculpés au procès, notamment le frère et un ami d’Azhar Ali, l’imam qui a célébré le mariage précoce, les deux témoins du mariage, l’avocat et son assistant qui ont aidé Azhar Ali à préparer de faux documents. »

La famille d’Arzoo espère quant à elle que le ravisseur soit également inculpé de détournement de mineure, d’enlèvement de personne de moins de 14 ans, de séquestration de personne et de cruauté envers mineur ainsi que d’abus sexuels sur une personne de moins de 18 ans et de faux et usage de faux.

M.C.

Sur le même sujet, lire également :

Au Pakistan, le « projet de loi sur la protection des droits des minorités » pourrait changer la donne

Chrétiens, hindous et musulmans manifestent au Pakistan contre l’enlèvement, le mariage et la conversion forcés de la jeune chrétienne Arzoo Raja

Pakistan : La justice valide le mariage forcé de la jeune chrétienne Arzoo Raja, 13 ans

Au Pakistan, l’Église proteste contre la validation du mariage d’Arzoo Raja

La ministre des Droits de l’homme intervient en faveur d’Arzoo Raja au Pakistan

Arzoo Raja : « La police a sauvé la jeune catholique »

Arzoo Raja : La justice demande un rapport médical pour déterminer son âge

La justice pakistanaise juge le mariage d’Arzoo « précoce » et donc interdit par la loi

Au Pakistan, un mandat d’arrêt émis contre le mufti qui a célébré le mariage d’Arzoo Raja

Pakistan : Le tribunal n’autorise pas Arzoo Raja à rejoindre sa famille

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.