Assassinats, menace d’attentat et emprisonnement : À l’approche de Noël, la persécution s’intensifie en Égypte

Les chrétiens égyptiens subissent une violence accrue ces 10 derniers jours.

À l’approche des fêtes de Noël, la persécution fait rage pour les chrétiens en Égypte. Annonce d’attentat, assassinats, emprisonnement…Depuis 1971, la Charia est une « source principale de la législation selon la Constitution égyptienne ». Les rapports internationaux font état de cette discrimination et de la pression subie par cette minorité religieuse. Les faits des ces 10 derniers jours ne peuvent que prouver cette tragique réalité.

Menace d’attentat contre une église évangélique

Reham Sobhy est une jeune chrétienne de 34 ans. Elle se rendait à l’église évangélique des 2 Saints dans le district de Sisi Bishr, quand elle a été prise à partie par le policier en charge de la sécurité du bâtiment. Ce dernier a insulté les coptes puis proféré des menaces :

« Dans quelques jours, un extrémiste viendra jeter une bombe [sur l’église] et vous fera tous exploser. Nous ne manquerons pas de jubiler alors. »

Menace qui rappelle l’attentat à la bombe qui avait visé cette église en 2011, causant la mort de 23 coptes. Reham a porté plainte. Le policier a été arrêté et une enquête est en cours. Les responsables de la sécurité ont présenté leurs excuses à la communauté. Selon eux, cette conduite est intolérable et passible de sanctions.

Deux coptes abattus devant leur église

Dans une autre église, à Minya, c’est également le policier en charge de la sécurité du bâtiment qui a persécuté les fidèles. Alors qu’il assurait la surveillance de l’église évangélique, Rabie Mustafa Khalifa a assassiné avec son arme de fonction 2 chrétiens qui travaillaient en face de l’église. Le double meurtre a été filmé par les caméras de vidéo-surveillance. Les autres policiers présents ont également été les témoins de ces exécutions. Il a été arrêté et est inculpé de meurtre avec préméditation et de détournement d’arme.

Condamné pour « insulte de l’islam au premier degré »

Le cas d’Adel Abdo fait, quant à lui, écho à la situation d’Asia Bibi au Pakistan. Ce chrétien, présenté par sa famille comme un homme simple, qui ne sait pas vraiment lire ni écrire, et n’est pas capable de gérer convenablement sa page facebook, a été accusé de « mépris de l’islam ». Il avait publié un post sur Facebook comparant Jésus à Mahomet. Le verdict vient de tomber, il a été reconnu coupable d’avoir « insulté l’islam au premier degré » et est condamné à 3 ans de prison. Suite à ce post, une foule de musulmans s’était rendue dans son quartier et avait lancé des pierres sur les maisons des coptes aux cris de Allah Akbar, en guise de punition collective. Les chrétiens se sont cloîtrés chez eux. Un père raconte les hurlements des enfants.

« Nous avons vécu des moments terribles pendant que la foule attaquait nos maisons. Nos enfants hurlaient. Nous tous, les coptes, sommes restés chez nous. Nous avons peur de sortir dans les rues du village. Il y a un état de panique et de peur parmi nous tous ici. Je ne peux pas ouvrir ma boutique. Malgré la présence des forces de sécurité dans le village, nous continuons de recevoir des menaces de nos voisins musulmans. Ils disent qu’ils se vengeront de nous tous dès que les forces de sécurité quitteront le village. Nous craignons qu’ils ne nous attaquent ce vendredi après leurs prières de midi. »

90 musulmans ont été arrêtés suite à ce lynchage. Mais, alors qu’ils avaient été inculpés de harcèlement, attaque des maisons des coptes, incitation à la sédition et attaque de la police, la situation a abouti à une séance de conciliation comme dans la plupart des cas de conflits entre les chrétiens et les musulmans.

La famille d’Adel attend désormais le verdict en appel.

Floyd Brobbel de La voix des martyrs au Canada, fait état de la persécution des chrétiens en Égypte malgré la position du gouvernement qui s’oppose à la violence contre les chrétiens.

« Je pense que ce que nous constatons, c’est que vous avez un certain nombre de groupes qui utiliseront un certain nombre de tactiques à leur disposition pour faire taire une minorité chrétienne dans le pays. Certains suivront une voie légale, d’autres prendront des formes plus hostiles, qu’il s’agisse d’attaquer des chrétiens ou d’en faire des martyrs. »

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?