Assèchement du Mékong, fleuve vital pour 60 millions de personnes

Le fleuve Mékong, qui traverse 6 pays de la Chine jusqu’au Vietnam, tombe à des niveaux « inquiétants » selon la Mekong River Commission (MRC). Considéré comme le « garde-manger de l’Asie du sud-est » de la région, il est vital pour 60 millions d’habitants.

Ce phénomène n’est pas nouveau, et le débit du fleuve baisse depuis des années. En 2019 déjà l’Agence France Presse révélait la sécheresse de ce fleuve nourricier.

Mais il s’agit là d’une situation qui perdure si l’on en croit la MRC. Cette organisation annonce que les niveaux d’eau ont considérablement baissé depuis le début de l’année. Selon cette commission, plusieurs raisons expliquent ce phénomène dramatique : la baisse des précipitations, des changements de débit en amont, des opérations hydroélectriques dans les affluents du Mékong et des restrictions de débit du barrage de Jinghong.

S’ils ne sont pas les seuls responsables, les barrages chinois sont effectivement pointés du doigt. Le Dr Winai Wangpimool, du MRC, parle de « hausses et baisses soudaines des niveaux d’eau ».

« Il y a eu des hausses et des baisses soudaines des niveaux d’eau immédiatement en aval de Jinghong et plus loin vers Vientiane, ce qui a été difficile pour les autorités et les communautés de se préparer et de réagir aux impacts possibles. »

Une situation tragique pour la pisciculture et l’agriculture de la région. Le docteur poursuit :

« Le maintien de ce schéma d’écoulement pourrait avoir un impact sur le transport fluvial, la migration des poissons, l’agriculture et la collecte des mauvaises herbes fluviales. Pour aider les pays du Bas Mékong à gérer les risques plus efficacement, nous appelons la Chine et les pays du Bas Mékong eux-mêmes à partager leurs plans de rejet d’eau avec nous. »

Les experts de la commission l’affirment, “alors que la croissance économique continue d’exiger de plus en plus la rivière, la menace pour les communautés riveraines est aggravée par une population croissante, le développement de l’hydroélectricité et des infrastructures, le changement climatique, les inondations et la sécheresse”.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.