Assigné à résidence depuis 3 mois au Nicaragua, l’évêque Rolando Alvarez est « en bonne santé »

Le cardinal Leopoldo Brenes a donné des nouvelles de l’évêque Rolando Alvarez, assigné à résidence au Nicaragua.

Le 4 août dernier, Mgr Rolando Alvarez de Matagalpa avait été empêché par la police de célébrer la messe. Des photos et vidéos de cette scène relayées sur les réseaux sociaux avaient suscité la stupéfaction de la communauté internationale. La police avait alors invoqué des activités « déstabilisantes et provocatrices » de l’évêque.

Toujours assigné à résidence au Nicaragua, l’évêque se trouve « en bonne santé », selon les déclarations faites dimanche par le cardinal nicaraguayen Leopoldo Brenes à l’AFP. « Spirituellement il va bien » et l’Eglise « garde l’espoir » de parvenir à une solution, a précisé l’archevêque de Managua, avant d’ajouter, « il considère qu’il s’agit d’un moment dans son parcours et qu’il saura tirer les leçons de cette expérience ».

Selon l’archevêque, « le Saint Siège fait des démarches ». Depuis le mois d’août, le Pape dit suivre « avec préoccupation et douleur, la situation créée au Nicaragua ». Le 15 septembre dernier, il a insisté sur la nécessité de « ne jamais arrêter le dialogue » avec le Nicaragua, où les tensions montent entre l’Etat et l’Eglise catholique. « On a parlé avec le gouvernement. Il y a un dialogue. Ça ne veut pas dire que l’on approuve tout ce que fait le gouvernement. Ou que l’on désapprouve tout », a dit le pape argentin.

L’Union européenne et les Etats-Unis ont imposé de nombreuses sanctions au Nicaragua et à des personnalités du régime depuis quatre ans, invoquant notamment des violations des droits humains.
L’UE a demandé en outre la libération de plus de 200 opposants emprisonnés.

M.C. (avec AFP)

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.