Attaques terroristes en famille en Indonésie – Trois églises visées, au moins 13 morts et une quarantaine de blessés

Les six membres d’une même famille ont organisé trois attaques simultanées contre trois églises de Surabaya, la deuxième plus grande ville d’Indonésie, tuant au moins 13 personnes et en blessant 40 autres.

Le couple de terroristes, lié au mouvement Jamaah Ansharut Daulah, leurs fils de 16 et 18 ans et leurs fillettes de 9 et 12 ans, ont planifié trois attaques suicides conjointes dimanche 13 mai, à l’heure des différents offices. Selon les autorités, au moins 13 personnes sont décédées et plus de 40, dont 2 policiers, ont été conduites à l’hôpital.

Si l’attaque a été revendiquée par l’État islamique, la police attribue ces attentats au groupe d’inspiration islamique Jemaah Ansharut Daulah (JAD), une organisation figurant sur la liste terroriste du Département d’Etat américain, et qui aurait attiré des centaines de sympathisants de l’État islamique indonésien.

Ce sont d’abord les fils qui se sont dirigés à moto vers l’église catholique Sainte-Marie, avant d’activer les explosifs qu’ils transportaient. Quelques minutes plus tard, le père aurait fait exploser sa voiture piégée sur le parking de l’église pentecôtiste du centre de Surabaya. La mère et les filles dissimulaient quant à elles des ceintures d’explosifs sous leurs niqabs. Elles ont été arrêtées par les services de sécurité alors qu’elles entraient dans la cour de l’église protestante Gereja Kristen Indonesia.

Selon l’analyste indonésien Rakyan Adibrata, spécialisé dans le terrorisme, c’est la première fois que des enfants sont impliqués dans des attaques terroristes en Indonésie.

Deux autres bombes auraient été désamorcées dans l’église pentecôtiste du centre de Surabaya.

Partager cette video sur Facebook

Le Président Joko Widodo s’est exprimé en ces termes :

« Cet acte est barbare et dépasse les limites de l’humanité, faisant des victimes parmi les civils, la police et même des enfants innocents. »

Ces trois attaques ont eu lieu quelques jours seulement après que des militants islamistes aient tué cinq membres d’une force antiterroriste d’élite, lors d’une impasse de 36 heures dans une prison de haute sécurité près de Jakarta.

Elles sont les plus meurtrières de celles liées à l’État islamique en Indonésie. Elles sont également les pires depuis l’attaque kamikaze d’octobre 2005, qui avait fait 20 morts dans des restaurants de Bali.

L’Indonésie est le plus grand pays à majorité musulmane du monde : 260 millions d’habitants dont près de 90% sont de confession musulmane. Il connaît une recrudescence de militantisme islamique. Les auteurs des attaques feraient partie des 500 sympathisants de l’État islamique récemment revenus de Syrie.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?