Au Burkina Faso, fermeture de l’église de Sebba suite à l’attaque qui avait fait 24 morts

L’église de Sebba au Burkina Faso, attaquée la semaine dernière, est désormais fermée.

Le 16 février dernier, l’église de Sebba avait été attaquée par des djihadistes. 24 personnes avaient été tuées au cours de cette attaque, dont le pasteur. 18 autres avaient été blessées. D’autres avaient été enlevées. Désormais, comme deux autres églises du diocèse de Dori, l’église de Sebba est fermée.

Les premières annonces avaient fait état de la mort de chrétiens rassemblés. Mais il s’agissait en fait de personnes de toutes confessions, rassemblées dans l’église afin de se protéger des attaques qui ont cours en ce moment au Burkina Faso. Plusieurs structures de la paroisse logeaient les familles chrétiennes mais aussi les populations qui fuient les attaques de ces derniers mois.

Des sources ont indiqué à l’agence Fides que « les informations sur les attaques des djihadistes sont fortement filtrées par le gouvernement, mais nous en sommes maintenant à quelques attaques par jour au Sahel ».

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.