Au Burkina Faso, les évangéliques dénoncent l’ « insécurité croissante » due aux attaques terroristes contre les chrétiens

Au Burkina Faso, les attaques terroristes plongent le pays dans une crise humanitaire.

La Fédération des Églises et Mission Évangéliques (FEME) du Burkina Faso a lancé un vibrant appel contre l’ « insécurité croissante ». Elle appelle la communauté internationale à « voler à son secours afin d’éviter que le pays ne tombe dans le chaos ». Au Burkina Faso, les chrétiens subissent la « recrudescence des attaques terroristes dans les régions Nord du pays ».

Les communautés sont attaquées. Les chrétiens sont forcés à choisir entre leur foi et leur vie. Les symboles religieux chrétiens sont détruits. Les pasteurs et prêtres, enlevés. Face à ce drame, les populations ne peuvent que fuir. Alors à ces attaques terroristes, succède une crise humanitaire, « qui prend de l’ampleur ». 300 000 personnes sont déplacées selon les derniers chiffres des Nations Unies, avec une moyenne de 30 000 par mois depuis le début de l’année. Plus d’un million de personnes sont dans l’insécurité alimentaire. Les écoles et les centres de santé ferment en raison de l’insécurité.

Étienne Bazié est le secrétaire exécutif de l’office de développement des églises évangéliques du Burkina Faso. Il a participé à l’appel du FEME. Dans une interview accordée à Gabriel Kambou, journaliste reporter d’images au Burkina Faso, il explique la situation des chrétiens sur place.

« Ceux qui courent sont nos frères, nos soeurs. […] Nous prions que le Seigneur aie pitié de ces populations arrête ce massacre. »

Nous remercions Gabriel Kambou de nous avoir transmis cette interview.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.