Au Cameroun, l’Église ne veut plus être bloquée entre les séparatistes et l’armée

« L’église a été prise entre les combattants séparatistes d’une part et l’armée camerounaise d’autre part. Les menaces sur la vie des prêtres, l’attaque contre les prêtres doivent cesser. »

Un conflit séparatiste s’est imposé au Cameroun en 2016 et l’Église ne veut plus être prise entre les combattants des deux parties. L’Église catholique romaine dénonce de nombreux enlèvements, agressions et violences à l’égard des prêtres et missionnaires et en appelle aux deux forces en présence, les séparatistes et l’armée camerounaise.

Voice of America rapporte les propos du révérend Christopher Eboka.

« L’église a été prise entre les combattants séparatistes d’une part et l’armée camerounaise d’autre part. Les menaces sur la vie des prêtres, l’attaque contre les prêtres doivent cesser. Dimanche 6 juin, des prêtres rassemblés au centre pastoral, célébrant l’anniversaire de l’un d’eux, ont été attaqués par des tireurs inconnus, venus à la recherche d’un prêtre. »

Humphrey Tatah Mbui, directeur de la communication à la Conférence épiscopale nationale des évêques catholiques du Cameroun, rappelle que « l’Église prêche la paix ».

M.C.

Crédit image : Creative Commons / Wikimedia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.