Au coeur des tensions raciales, deux églises de Caroline du Nord font un premier pas vers l’unité

Les Etats-Unis qui ont connu le combat de Martin Luther King et ont vu un président noir diriger le pays, sont  toujours dans l’apprentissage de l’acceptation de l’autre. 52 ans après la fin officielle de la ségrégation, les tensions raciales sont au plus haut niveau dans un pays où la population noire reste encore stigmatisée.

Ces tensions raciales engendrent des comportements mortifères et entraînent l’explosion de haine, de revendications, de protestations dans une violence aveugle. Le discours politique ne suffit pas pour changer la donne. Le 20 septembre 2016, cette violence a trouvé de quoi se nourrir dans la mort de Keith Lamont Scott, abattu dans un parking de sa résidence à Charlotte en Caroline du Nord par des policiers, trop souvent prompts à tirer sur « les suspects ».

La gangrène de la violence est à tous les niveaux, aussi bien dans l’institution que dans la population civile. Le pays arme ses enfants sous le lobbying agressif des marchands d’armes.

Face à cet état de fait, deux églises de Caroline du Nord ont décidé de prendre le problème à bras le corps, en mettant en application la Parole de Dieu plutôt que de se contenter de la « distribuer ».

L’église afro-américaine House of Refuge littéralement  « La Maison du Refuge«  a fusionné avec The Refuge  en français « Le Refuge »une église dont les membres appartiennent traditionnellement à la communauté  blanche.

Le but de ce projet : faire de l’église une communauté multiculturelle.

La finalité : apprendre aux uns et aux autres à vivre ensemble dans l’unité en Jésus Christ, pour un réveil spirituel au sein de la nation.

Pour le pasteur principal du Refuge, Jay Steward.

« Le Seigneur savait et je ne pense pas que cela soit une coïncidence.  Je pense que c’est une grande opportunité pour que ce message ne soit pas seulement dit, mais qu’il soit manifesté. Les gens ne veulent plus entendre quelqu’un parler d’unité, ils veulent la voir en action »

Le pasteur pense que cette unité est la première étape vers un renouveau spirituel de la nation.  Il ajoute :

 » L’unité est la condition pour un réveil… Je crois que si nous voulons voir le prochain grand réveil, nous devons premièrement vivre l’unité. »

La fusion complète des 2 églises se poursuivra jusqu’au 6 novembre 2016, mais si la foi tient ce projet cette foi n’a pas besoin d’être plus grosse qu’une graine de moutarde pour déplacer des montagnes … que sont souvent les mentalités !

Dominique Lescure

Source : BCN

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.