Au Congo, les quatre enfants d’un pasteur ont été « coupés en morceaux avec une épée » car ils refusaient de se convertir à l’islam

« Ils ont essayé de forcer certains de nos chrétiens à se convertir à l’islam. Ils ont également essayé de forcer ma femme et nos quatre enfants à se convertir à l’islam, mais lorsqu’ils ont refusé de se convertir, ils ont tiré sur ma femme à la tête tandis que nos quatre enfants étaient coupés en morceaux avec une épée somalienne. »

Le village de Mayitike au nord-est de la République démocratique du Congo a été la cible d’une violente attaque le 20 novembre dernier. Un pasteur a perdu sa femme et ses quatre enfants au cours de l’attaque. Il raconte ce drame à Morning Star News.

Les militants des Forces démocratiques alliées (ADF), liées à l’État islamique, sont soupçonnés d’être les assaillants, selon ce pasteur. Ils souhaiteraient instaurer un État islamiste dirigé par la charia.

« Ils ont essayé de forcer certains de nos chrétiens à se convertir à l’islam. Ils ont également essayé de forcer ma femme et nos quatre enfants à se convertir à l’islam, mais lorsqu’ils ont refusé de se convertir, ils ont tiré sur ma femme à la tête tandis que nos quatre enfants étaient coupés en morceaux avec une épée somalienne. »

Entre le 20 et le 25 novembre, vingt chrétiens ont été massacrés dans des villages du nord-est de la RDC selon des sources locales.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.