Au Kenya, le Président et les dirigeants demandent pardon à Dieu pour la corruption

« Quel bon début pour engager la nation sur la voie de la prospérité. […] Nous devons tous faire notre part. »

C’est l’ambassadeur des États-Unis au Kenya, Kyle McCarter, qui a partagé sur les réseaux sociaux ce temps de prière des leaders kenyans. Ils prient et demandent pardon à Dieu pour leur corruption. Il s’agit du petit déjeuner national de prière et c’est, selon lui, « un bon début ».

« Quel bon début pour engager la nation sur la voie de la prospérité. […] Nous devons tous faire notre part. »

Mais pour les kenyans, ce « bon début » ne suffit pas. Cela fait effectivement 17 ans que cette journée de prière se tient. C’est sur Twitter qu’ils expriment leur colère, à l’instar de Kungu, de Nairobi :

« Ils confessent leurs péchés à cause de la corruption, puis vont au travail, volent encore et prient encore l’année prochaine ! »

Le Président, Uhuru Kenyatta, son adjoint, William Ruto, et le Président du Sud-Soudan, Salva Kiir, ont assisté à cette cérémonie.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.