Au Kenya, le Président et les dirigeants demandent pardon à Dieu pour la corruption

« Quel bon début pour engager la nation sur la voie de la prospérité. […] Nous devons tous faire notre part. »

C’est l’ambassadeur des États-Unis au Kenya, Kyle McCarter, qui a partagé sur les réseaux sociaux ce temps de prière des leaders kenyans. Ils prient et demandent pardon à Dieu pour leur corruption. Il s’agit du petit déjeuner national de prière et c’est, selon lui, « un bon début ».

« Quel bon début pour engager la nation sur la voie de la prospérité. […] Nous devons tous faire notre part. »

Mais pour les kenyans, ce « bon début » ne suffit pas. Cela fait effectivement 17 ans que cette journée de prière se tient. C’est sur Twitter qu’ils expriment leur colère, à l’instar de Kungu, de Nairobi :

« Ils confessent leurs péchés à cause de la corruption, puis vont au travail, volent encore et prient encore l’année prochaine ! »

Le Président, Uhuru Kenyatta, son adjoint, William Ruto, et le Président du Sud-Soudan, Salva Kiir, ont assisté à cette cérémonie.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?